Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un musée en réalité virtuelle d’œuvres volées, perdues ou détruites

    Le groupe Etat Islamique a une fois de plus choqué le monde entier ces dernières semaines en saccageant plusieurs sites et œuvres historiques en Irak. Deux ans plus tôt, les rébellions islamistes au Nord du Mali détruisaient sans vergogne d’anciens manuscrits à Tombouctou. Face à la destruction du patrimoine historique, Ziv Schneider, étudiante en télécommunications à l’Université de New York, a monté un projet de musée virtuel.

    VR1

    Baptisé The Museum of Stolen Art (en français Le musée de l’art volé), le projet rassemble en réalité virtuelle des œuvres d’art et objets historiques qui ont été détruits, volés ou abîmés. Il suffit pour le visiteur de porter un casque de vision virtuelle pour embarquer dans les trois différentes expositions déjà existantes, sur les objets détruits en Afghanistan, en Irak et sur les célèbres tableaux volés. À l’aide d’une manette de jeu vidéo, il se déplace dans un univers en 3D et peut contempler à sa guise diverses œuvres ayant été répertoriées par le FBI comme perdues. Un audioguide vient compléter l’expérience en donnant des détails sur les objets exposés.

    À l’origine de ce projet, la jeune conceptrice souhaite à la fois immortaliser cet art perdu, mais aussi sensibiliser les visiteurs à l’importance de retrouver les œuvres que l’on peut espérer retrouver. Ainsi, sur le site web dédié à ce musée, les visiteurs qui reconnaîtraient des objets sont amenés à en faire part au FBI.

    Arts Musée Réalité virtuelle

    Commentaires
    Newsletter