Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Le Clip du Jour : « Ali », le nouveau morceau bouleversant de Mustafa The Poet

    « Le petit poète de Toronto »est de retour

    Très jeune, Mustafa se fait connaître en tant qu’artiste de spoken word (de la poésie déclamée, souvent accompagnée de musique) sous le nom de Mustafa The Poet. Alors qu’il n’a que douze ans, les journaux locaux le surnomment déjà « le petit poète de Toronto ». À travers sa poésie, il décrit, dès son plus jeune âge, la misère du monde et de Regent Park, le quartier populaire de Toronto dans lequel il a grandi.

    Repéré par Drake et The Weeknd, il commence à travailler aux cotés d’artistes en tant qu’auteur avant, quelques années plus tard, de se lancer dans une carrière solo. Après un EP en 2014, il sort « Stay Alive », un single très remarqué en mars 2020, et revient cette année avec « Ali », un morceau bouleversant de sincérité. En écoutant le titre, on entend un hommage à un ami disparu, un deuil et une reconstruction difficiles que l’artiste canadien a décidé d’exorciser en musique.

    Pour son titre « Ali », Mustafa signe un clip magnifique.

    Le clip, réalisé par Mustafa lui-même, met en scène son quartier de Regent Park. On retrouve une simplicité et une beauté saisissante dans ses plans. Alliant la poésie à la grâce, Mustafa affirme son talent pour la réalisation avec de magnifiques images au service d’un titre poignant. À travers sa musique et ses vidéos, Mustafa raconte le quartier de son enfance et son quotidien marqué par la violence et les armes.

    « Certains grandissent en écoutant la mer dans des coquillages, nous avons grandi en écoutant le sang couler d’une blessure par balle. Est-ce que la mort a vraiment gagné ? »

    En 2018, il avait déjà réalisé un court-métrage intitulé « Remember me, Toronto », dans lequel il exposait et dénonçait cette violence, notamment à travers les témoignages de rappeurs de la scène de Toronto, dont Drake.

    Image à la Une : Capture d’écran du clip « Ali » de Mustafa 

    Arts Ali Drake

    Commentaires
    Newsletter