Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Keny

    Keny Arkana pointe les « Anomalies » de notre monde dans un nouveau clip

    En attendant son projet nommé « Exode », dont la date de sortie n’a pas encore été annoncée, Keny Arkana sort un nouveau clip tous les mois pour nous faire patienter. Le morceau « Anomalie » est le quatrième et il questionne les absurdités de ce qui est, pour la rappeuse marseillaise, un « siècle aux couleurs de l’Apocalypse ».

    « Avant l’Exode 3 : Anomalie », de Keny Arkana

    Après « J’sais pas faire autrement », « Viens mon frère » et « On les emmerde », Keny Arkana pointe du doigt les nombreuses anomalies de notre monde à travers un texte fort et sincère. Fidèle à son ADN, elle garde son esprit transgressif et révolté qui la définit depuis ses premiers pas dans le rap en 2003 avec le groupe État Major. En cette période, ces paroles résonnent comme un rappel, une réponse, un exutoire face à cette crise qui n’a fait qu’accentuer les anomalies :

    « Pointe du doigt le réfugié, et jamais le marchand d’armes
    Anomalie
    Condamne le pauvre, pas la pauvreté, ne voit que son avantage
    Anomalie »

    Il y a un mois, un clip non officiel de Keny Arkana a été dévoilé sur Youtube, il s’appelle « Violence Masquée » et il est accessible en cliquant sur ce lien. Elle y parle frontalement de la crise du Covid et de sa gestion du gouvernement. Bref, elle ne cessera jamais « d’avoir la rage », et c’est pour ça qu’on aime l’écouter.

    Image à la Une : Extrait du clip « Anomalie » de Keny Arkana 

     

    Musique Anomalie Avant l'Exode

    Commentaires
    Newsletter