Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    EXCLU : Karlito revient avec « Hors d’Œuvres », un court-métrage qui réunit deux clips

    Karlito revient en force, entre poésie et esthétisme. 

    C’est l’un des rappeurs français les plus mystérieux, « le secret le mieux gardé de la Mafia K’1 Fry ». Après son premier album Contenu sous pression en 2001, devenu culte, son deuxième album Impact, en 2015, puis, en 2020, une collaboration unique et singulière avec Pone, autre légende du rap français – qui a donné vie à Vision, un EP composé avec les yeux (!), Karlito est bel et bien de retour.

    Et il ne revient pas les mains vides : Karlito nous offre en exclusivité un court-métrage qui réunit deux clips. Produit par Panagōn, Hors d’Œuvres met en scène Foed Amara (Engrenages, Le Convoi…), Fabien Mariano Ortiz (réalisateur du court-métrage Makundo, à voir sur Clique) et Raphaël Ofluoğlu.

    Le court métrage Hors d’Œuvres, qui réunit les clips « Hors d’Œuvres » et « Bad Kids »

    « On vit la noche, on dort jamais. »

    Réalisé par Timothée Del Zotto et Hugo Aymar, le court-métrage Hors d’Œuvres est rythmé par deux clips, Bad Kids et Hors d’Oeuvre. On y retrouve Karlito en featuring avec les jeunes espoirs Trigga (proche de Panagōn et issue du 19ème à Paris) et Djex (originaire de Grigny, 91). Au niveau musical, on retrouve des figures historiques du rap français : les prods sont en effet signées par DJ Sek de Time Bomb et Kool M du groupe La Rumeur.

    Bref : les collaborations derrière Hors d’Œuvres apportent de la fraîcheur et marquent une rencontre entre plusieurs générations d’artistes.

    Aux côtés des réalisateurs, on retrouve Tcho Nguyen, qui signe l’écriture et la direction artistique. Ensemble, ils ont relevé le défi de réaliser un court-métrage de 9 minutes autour duquel s’articulent ces deux morceaux. Pari réussi : l’habilité et toute l’originalité du court-métrage se trouvent dans l’histoire, qui fait le pont entre les deux clips. Pour Tcho Nguyen, « l’ambiance nocturne de la composition de “Bad Kids” et le côté sombre et polar du son de “Hors d’oeuvre” ont naturellement placé le décor ».

    On se laisse entraîner dans une aventure hasardeuse, mêlant deux hommes mystérieux, une enveloppe et un souci à régler, le tout sur fond de virée nocturne parisienne, éclairée par les néons lumineux d’une pharmacie, d’un hôtel, d’un parking… Jusqu’au petit matin et à sa révélation finale.

    Le court-métrage Hors d’Oeuvres marque également la sortie des titres Bad Kids et Hors d’Œuvre sur les plateformes, disponibles jusqu’alors sur un maxi-vinyle, en vente exclusivement sur le site Hors Cadres.

    Photo à la une : Affiche de “Hors d’Œuvres”.

    Arts Bad Kids Djex

    Commentaires
    Newsletter