Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    « Where White People Meet » : un site de rencontre réservé aux blancs

    Pour certains Sam Russel est clairement raciste, pour d’autres, c’est un simple provocateur. Cet Américain de 53 ans a lancé, au mois de décembre 2015, « Where White People Meet », un site de rencontres qui s’adresse aux blancs qui préfèrent sortir avec des blancs…

    « Nous voulons que notre site reste simple d’utilisation et bon marché tout en permettant aux utilisateurs de rencontrer des personnes qui leur ressemblent, sans pour autant créer de la discrimination », peut-on lire sur le site Internet de « Where White People Meet », et qui explique que n’importe qui peut s’y inscrire.

    Dans une interview au Washington Post, le fondateur, Sam Russel, a expliqué pourquoi il n’est pas raciste : « Tout est une question d’égalité des chances« , déclare-t-il.

    « La dernière chose au monde dont un peu m’accuser c’est bien d’être raciste. Je suis sortie avec une femme noire une fois. Je crois qu’il est juste hypocrite de dire ‘ce groupe peut faire ça’, mais un autre ne peut pas…’ ».

    Russel ajoute que son site, « n’est pas raciste », étant donné que la politique du site interdit tous propos racistes et les messages d’incitation à la haine.

    « Les groupes » auxquels fait référence ici Sam Russel sont ceux des sites de rencontres en ligne de « Black People Meet » ou « JDate », qui permettent aux utilisateurs de se mettre en relation avec des personnes de couleur noire, ou encore des juifs célibataires.

    OkCupid, un des plus grands sites de rencontres en ligne aux États-Unis, a compilé les chiffres des « matches » entre ses utilisateurs. L’étude, révèle qu’entre 2009 et 2014, les hommes blancs recevaient le plus de réponses…

    « Les femmes blanches ont une compatibilité supérieure à la moyenne avec presque tous les groupes. Pourtant, elles répondent en majorité aux hommes qui leur ressemblent… », écrivait en 2009 Christian Rudder le co-fondeur de OkCupid sur le blog du site.

    Quoiqu’il en soit, la justification de Russel selon laquelle il ne serait pas raciste car il serait « sorti avec une femme noire », peut paraître un peu douteuse. Elle rappelle la dernière sortie de Nadine Morano (« La France, pays de race blanche »), qui assure qu’elle n’est pas raciste pour autant, étant donné qu’elle a une amie noire…

     

    Société Sam Russel Site de rencontres

    Commentaires
    Fanny Marlier
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter