Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Les 5 meilleures apparitions secrètes d’Alfred Hitchcock dans ses films

    L'éditeur américain de comics Stan Lee, créateur des emblématiques personnages de Marvel, est connu pour ses apparitions-éclair dans les films illustrant ses super-héros - comme dans Ant-Man, en salles en ce moment. Mais bien avant lui, c'est le maître du cinéma, Alfred Hitchcock qui avait fait des apparitions "secrètes" dans ses oeuvres, un rituel, et même une signature...

    Sur la soixantaine de films qu’il a réalisés, Alfred Hitchcock apparaît dans presque quarante. Le chercher était même devenu le jeu favori des spectateurs; à tel point qu’Hitchcock commença à se mettre en scène au début des ses films, afin de ne pas distraire le public de l’intrigue.
    Ses rôles fugaces sont généralement silencieux et souvent faits pour fournir un moment de légèreté dans des histoires pleines de suspense. Certaines apparitions sont difficiles à trouver car il se fond dans l’arrière-plan ou dans une foule, parce que la scène a été filmée de façon large, ou que l’éclairage est très sombre. Mais certaines sont beaucoup plus importantes, voici nos 5 apparitions préférées du Maître du Suspense:

    1) Chantage (1929) :

    Rôle : Un passager dans le métro.
    L’une des premières apparitions d’Hitchcock est aussi l’une des plus drôles. Dans ce film qui est le premier parlant au Royaume-Uni, Alfred, passager dans le métro, lit tranquillement lorsqu’un enfant taquin vient l’embêter et lui tirer son chapeau sur le visage.

    2) L’Étau (1969) :

    Rôle : Un homme en fauteuil roulant.
    L’une des plus curieuses apparitions. Alfred est poussé par une infirmière dans un fauteuil roulant à travers les couloirs d’un aéroport. L’infirmière s’arrête en face d’un homme puis Hitchcock se lève, le salue, et part avec lui comme si de rien n’était.

    3) Les Oiseaux (1963) :

    Rôle : Un homme avec deux chiens.
    Sans doute la plus emblématique. Hitchcock sort d’un magasin d’animaux de compagnie accompagné de deux chiens en croisant l’héroïne du film d’épouvante. Pour la petite histoire, les chiens sont les siens.

    4) Lifeboat (1944) :

    Rôle : Une petite annonce dans le journal.
    Certainement la plus créative. Tout le film se déroule sur un navire, laissant peu de place à Alfred pour faire une véritable apparition. L’un des personnages lit un journal. Sur celui-ci, une publicité vante les « Reduco Obesity Slayer », des pilules liées à la perte de poids… avec les photos d’Alfred Hitchcock qui illustrent leurs effets, avant et après leur prise.  En 1973, dans une interview de Tom Snyder – animateur de la télévision américaine – le réalisateur révèle qu’il avait perdu 45 kilos durant le tournage du film.                

    hitchcock-cameo-lifeboat

    5) La Main au Collet (1955) :

    Rôle : Un passager dans un bus.
    Hitchcock, stoïque, est assis à côté du sublime Gary Grant dans un bus.

    Bonus 1 : la compilation de toutes les apparitions du Maître du Suspense

    Bonus 2 : Le film Les Oiseaux sort en version numérique.

    Arts Alfred Hitchcock Cinéma

    Commentaires
    Zineb Bouderka
    Voir tous ses billets
    Newsletter