Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE CLIP DU JOUR : Rachid Taha se dessine dans le clip de « Minouche »

    « Minouche donne moi ta bouche, sois pas farouche, t’es ma kahloucha, ma française de souche. »

    Deux ans après sa disparition, les chansons de Rachid Taha nous accompagnent encore et ses textes sont toujours vivants. Le clip de « Minouche » issu de son album posthume « Je suis africain » vient de sortir. Après un clip où des personnalités proches du chanteur lui rendaient hommage, le réalisateur Ali Guessoum, ami de Rachid Taha, imagine un visuel tout en animation pour raconter l’univers de la chanson. Dans le clip, le chanteur fume son éternelle cigarette et la silhouette d’une femme et celle d’un chat se dessinent successivement dans un verre de « rouge qui tâche », un nuage de fumée ou sur le bandeau d’un chapeau.

    « Il ne s’est pour autant jamais enfermé dans un emballage immobile d’arabe de service, pour rester libre, tel un nomade musical qui parcours le temps et le monde avec élégance, rage et pudeur. » 

    – Ali Guessoum, réalisateur du clip « Minouche ».

    Ali Guessoum, a voulu rendre hommage à « un immense artiste d’avant garde, à l’égal d’un Bowie » et à « son don de sentir son époque et d’en impulser un style qui n’appartenait qu’à lui. » Grâce au dessin doux et nuageux de Laurie-Anne Patrikovna, le réalisateur (par ailleurs fondateur de l’association RememBeur) redonne à voir le « militant humaniste, qui a toujours défendu les minorités, les gays, la cause des femmes avec le titre Zoubida notamment, la démocratie et la liberté en particulier dans le monde arabe. »

    Dans son clip, Ali Guessoum tenait à « restituer une partie de son univers, l’élégance, la poésie et l’onirisme, avec un zeste de malice ou d’ironie qui le caractérisait si bien. » Pour lui, nul besoin d’en faire trop. « Le texte de la chanson se suffisant à lui seul, il restait alors à agrémenter le voyage de quelques messages explicites comme la cocarde sur les cheveux de la « kahloucha » de souche. » Un hommage sincère et fidèle à la mémoire de l’artiste.


    Bun Hay Mean rend hommage à Rachid Taha
    Clique Dimanche du 23/09 – CANAL+

    Image à la une : capture d’écran du clip de « Minouche ».

    Musique Ali Guessoum Animation

    Commentaires
    Benjamin Blandin
    Voir tous ses billets
    Newsletter