Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    De jeunes musulmans norvégiens veulent former une chaîne humaine pour « protéger » la synagogue d’Oslo

    En réaction à la double fusillade meurtrière, le week-end dernier, devant une synagogue de Copenhague au Danemark, et en solidarité envers la communauté juive, un groupe de jeunes musulmans norvégiens a décidé de former, ce samedi 21 février, une chaîne humaine pour surveiller la synagogue de sa capitale Oslo pendant le shabbat, rapporte le site anglophone The Local Norway.

    « Les Musulmans veulent montrer qu’ils déplorent vivement tous les types de haine envers les Juifs, et qu’ils sont là pour les soutenir. Nous allons donc créer une chaîne humaine autour de la synagogue samedi, 21 Février », peut-on lire en norvégien sur la page Facebook dédiée à l’événement, baptisé Fredens Ring (« Anneau de la paix »), qui compte déjà plus 1400 inscrits.

    À l’origine de l’initiative, il y a Hajrad Arshad, 17 ans.

    ring1

    Photographie © Vårt Land

    Elle a créé l’événement (ouvert aux personnes de toutes confessions) avec une poignée d’amis. « Nous, les organisateurs, sommes musulmans » explique-t-elle à Vårt Land, un quotidien norvégien d’orientation chrétienne conservatrice. « En tant que musulmane, je veux montrer ce qu’est mon Islam, ce que dit mon Islam, ce que mes parents m’ont appris de l’Islam. (…) Nous allons tuer les préjugés ».

    Toujours selon la même source, cette manifestation n’avait pas encore reçu le feu vert officiel de la police locale mardi 17 janvier, mais la procédure semblait en bonne voie. Quant au rabbin, Ervin Kohn, il s’est dit très touché par cette « excellente initiative », surtout de venant de la part de « jeunes musulmans ».

    Selon lui, ce geste symbolique vient compléter le soutien déjà exprimé par le gouvernement norvégien à la communauté juive alors qu’elle vit des heures difficiles (la synagogue a reçu, il y a quelques jours, la visite de la Première ministre Erna Solberg). La synagogue ne compte pas céder à la peur, mais la rue dans laquelle elle se trouve vient tout de même d’être interdite aux voitures, rapporte la chaîne de télévision norvégienne NRK, pour prévenir un éventuel attentat à la voiture piégée.

    Société Norvège Solidarité

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter