Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    La boum sophie marceau ballons

    Strasbourg veut sauver le slow

    Le slow est en train de mourir. Triste constat, face auquel Strasbourg a voulu réagir (et s’offre, en passant, un nouvel attrait touristique). La ville alsacienne a décidé de créer un label « conservatoire mondial du slow ». Dès janvier, explique Culture Box, un site Internet aura pour tâche de recenser tous les gestes techniques de cette danse romantique, qui se pratique mieux « dans une ambiance tamisée ».

    En février prochain, juste avant la Saint Valentin et à l’occasion de l’opération « Strasbourg : mon amour », les Strasbourgeois seront invités à mettre leurs acquis en pratique lors d’une gigantesque « slow-party », organisée dans une galerie commerciale du centre-ville. Et si vous n’êtes pas du coin, des tutoriels existent sur Internet pour savoir chalouper comme personne. Le plus important, au-delà de la technique : « créer un niveau approprié d’intimité ». « Vous pouvez même vous mettre dans une position de câlin », explique le site WikiHow. Mais attention, mains baladeuses prohibées. « Ce serait gênant pour les autres danseurs ».

     

    Arts Slow

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter