Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    CINÉMA : le film « Mon Frère », avec MHD, va vous choquer et vous bouleverser

    On l’avait pas vu venir. Mon Frère est un coup de poing dans le ventre, qui nous a laissés le souffle coupé.

    « Mon Frère », la bande annonce.

    Réalisé par Julien Abraham (La Cité Rose et le tout récent Made in China), co-produit par MHD et co-écrit par l’acteur et militant Almamy Kanouté (proche du comité Justice et Vérité pour Adama), Mon Frère suit Teddy (MHD), un lycéen provincial de famille aisée, qui se retrouve enfermé dans un centre éducatif suite à une altercation mortelle avec son père. L’adolescent va devoir apprendre à survivre dans un monde d’une brutalité crue, et essayer de retrouver sa famille…

    Quand on demande quels aspects du film sont le plus inspirés de son expérience personnelle à Almamy Kanouté, co-scénariste du film et ancien éducateur, il répond sans hésiter : « la violence. »

    Enzo (Darren Muselet) face à Teddy (MHD).

    Si vous vous attendez à une ambiance aussi légère et joyeuse qu’un morceau d’afro-trap, vous risquez d’être secoués. Mon Frère est violent. Très violent, même. Mais plus que ses scènes de passages à tabac, c’est sa violence psychologique qui hante le spectateur. Manipulations perverses, loi du plus fort, instincts de meute : le film décortique les jeux de pouvoir cruels d’ados désespérés. Rarement on aura vu un portrait aussi convaincant d’une certaine jeunesse française défavorisée, livrée à elle-même et persuadée qu’elle n’est déjà plus bonne à rien.

    Si Mon Frère est réaliste dans ses personnages, c’est aussi parce qu’il est servi par des acteurs bluffants de justesse. On reste sidéré par l’intensité de Darren Muselet (Enzo), probablement LA révélation de ce film, tandis que MHD livre une performance toute en retenue, à contrepied de son image publique.

    À leurs côtés, les seconds rôles brillent tout autant, qu’il s’agisse des jeunes du centre, d’Aïssa Maïga, de Mathieu Longatte (parfait en éducateur dépassé), d’Almamy Kanouté ou encore de Jalil Lespert.

    Mathieu Longatte, tendu entre Darren Muselet et Najeto Injai.

    Éprouvant, Mon Frère n’en est pas moins une réussite, en dépit d’un dernier tiers un peu long. Il n’est pas juste non plus un énième film sur les prisons juvéniles ; ce drame interroge le public autour des thèmes de la responsabilité et de la masculinité, avec en creux une question très actuelle : comment devient-on un Homme ?

    Impossible enfin de regarder cette œuvre sans avoir une pensée pour le sort de MHD. L’artiste est incarcéré depuis janvier 2019, dans une affaire d’homicide volontaire suite à une rixe survenue en juillet 2018. Il attend en ce moment son jugement…

    Mon Frère, de Julien Abraham. Avec MHD, Darren Muselet et Youssouf Gueye. En salle le 31 juillet.

    Darren Muselet, grande révélation de Mon Frère.

    Image à la Une et illustrations de l’article : BAC Films.

    Cinéma Almamy Kanouté Darren Muselet

    Commentaires
    Newsletter