Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Levée de l’assignation à résidence pour le photoreporter interdit de couvrir la Loi Travail

    La décision vient de tomber. Le tribunal administratif de Paris a décidé ce matin, aux alentours de 9h, la levée de l’assignation à résidence du journaliste NnoMan. Il lui était interdit de couvrir la manifestation contre la Loi Travail cette après-midi à Paris. La préfecture de police a donc retiré l’arrêté préfectoral qui empêchait le photoreporter de faire son travail. Selon les informations du Monde, cette dernière affirme qu’elle  « ignorait » la profession du journaliste. Hier NnoMan témoignait, aujourd’hui il réagit à ce nouveau rebondissement.

    Comment avez-vous vécu cette levée d’assignation ?  
    Je suis soulagé de la décision qui était une entrave à la liberté de la presse. J’avais confiance en mon avocat, Me Hosni Maati. Mais malgré le fait que la décision ait été levée, et que la préfecture de police ait reconnu son erreur, il n’y a pas eu d’excuses de leur part. Hier soir plusieurs policiers sont allés au domicile de ma mère à minuit, puis à 1h45 du matin pour lui demander où j’étais. Sachant que j’allais me présenter à l’audience prévue ce matin, il n’y avait pas besoin d’employer de telles méthodes.

    Le magazine Fumigène a publié sur sa page Facebook une photographie de l’arrêté. 

    Pensez-vous être devenu une cible privilégiée lors des prochaines manifestations ? 
    Beaucoup de confrères m’ont dit de faire attention à moi lors des prochaines manifestations contre la Loi Travail que je compte couvrir dès cette après-midi. Je vais aussi continuer à photographier les manifestations contre les violences policières. Maintenant les policiers savent qui je suis donc ils pourront me reconnaître assez facilement. Si je reçois un tir de Flash-Ball ça ne saurait relever du hasard dorénavant. Cependant le fait d’avoir eu cette mise en lumière me protège aussi dans le sens où personne ne peut m’associer aux casseurs à présent. J’ai donc un petit peu d’appréhension mais je reste rassuré. Je vais tout simplement continuer à faire mon travail de la même manière.

    Relire ici notre entretien réalisé hier avec NnoMan avant la levée de son assignation à résidence.

    Photographie à la Une © NnoMan.

    Société Etat d'urgence Journalisme

    Commentaires
    Jalal Kahlioui
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter