Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Waris Ahluwalia

    Un acteur fétiche de Wes Anderson recalé d’un avion à cause de son turban

    Les célébrités issues de minorités ne sont pas exemptes de délit de faciès. On pense à Ibrahim Maalouf, fiché par Interpol, à Yasiin Bey, à tant d’autres. Waris Ahluwalia est quant à lui un designer et acteur américain d’origine indienne, que vous avez peut-être vu dans des films de Wes Anderson, comme « Darjeeling Limited » ou « The Grand Budapest Hotel ». Au total, Waris Ahluwalia est apparu dans 17 films, et sa réputation n’est plus à faire.

    Récemment à Mexico, le designer s’est vu refuser l’accès à son vol pour New York, où il se rendait à la Fashion Week, sans raisons apparentes.

    Waris Ahluwalia a expliqué l’affaire au Daily News. Il raconte avoir été le seul à s’être fait recaler, palper, avant de voir ses bagages fouillés par la douane. Les officiers sont allés jusqu’à lui demander de retirer son turban. L’acteur porte en effet le dastar, un turban porté par les Sikhs – le sikhisme est une religion monothéiste, pratiquée notamment dans le nord de l’Inde. « Je ne peux pas le retirer en public, explique-t-il, ce  serait comme me demander de me déshabiller« . Il s’est ensuite vu refuser sa demande de poursuivre la fouille dans une pièce à part, et a du prendre un autre vol. Waris Ahluwalia a réagi via son compte Instagram, en demandant à la Fashion Week de ne pas commencer sans lui, et en rappelant à juste titre que « la peur est une opportunité d’éduquer ».

    Société Délit de faciès Sikh

    Commentaires
    Newsletter