Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    AVANT-PREMIERE : Joanna et Laylow s’associent dans le clip de « Démons »

    Après « Maladie d’amour » et « Viseur », la chanteuse rennaise Joanna dévoile le clip de « Démons » en collaboration avec Laylow, troisième extrait de son premier album à paraître en 2021. Un morceau délivré dans un superbe écrin réalisé par Marius Gonzalez et à découvrir en avant-première sur Clique.tv.

    Alors que l’on n’est pas près de pouvoir retourner dans les salles obscures, Joanna et le réalisateur Marius Gonzalez développent un véritable scénario de cinéma dans le clip de « Démons ». La chanteuse y incarne une jeune femme, entre reine de la nuit et tueuse à gage, accompagnée de son apprentie (incarnée par Raïka Hazanavicius). Toutes les deux, elles agressent et détroussent ceux qu’elles croisent sur leur chemin. Un visuel sombre et vénéneux qui accompagne un morceau tout aussi tourmenté.


    Le clip de « Démons » de Joanna feat. Laylow,
    disponible en avant première sur Clique.tv

    Dans « Démons », Joanna aborde le thème de la jalousie et des relations toxiques. Une thématique qui lui tient à coeur. Elle nous raconte :

    « C’est un sujet qui me fascine, et qui est tabou dans les relations. De base, le texte de « Démons », c’est un poème que j’avais écrit quand j’avais des doutes sur mon ancienne relation amoureuse. Le texte m’a ouvert les yeux sur le fait que le problème de cette relation c’était la communication, la frustration que ça a engendré, et ce que l’égo nous a fait subir. »

    Au cœur de la création de ce clip, il y a Joanna et le réalisateur du visuel Marius Gonzalez (déjà derrière certains clips de Josman et Koba La D). Un défi pour les deux artistes, Marius raconte que « Pour ce clip très narratif il y’a eu quelques répétitions avec Joanna et Raika afin de mieux appréhender certaines scènes. »

    Joanna raconte quant à elle son nouveau rôle de comédienne : « Au début, je ne me rendais pas compte de la difficulté du jeu. Pour être honnête je me faisais confiance mais une fois en répétition, j’ai vraiment eu peur de ne pas y arriver. J’avais la sensation de me regarder jouer et je n’arrivais pas à ressentir les émotions du personnage sachant qu’il y avait de la colère à jouer, chose qui m’arrive rarement et surtout, je n’avais pas du tout envie d’insulter et de pousser violemment Raïka, l’actrice du clip ! Mais ce qui s’est passé sur le set était incroyable. Dès la première prise de dispute, je me suis retrouvée dans un état de transe, j’ai pleuré, je tremblais, c’était dingue, j’étais dans un autre monde, je vivais la scène. Un mélange de trop plein d’émotions et de symbiose ! » Une intensité et une émotion qui transparaissent dans le rendu final du clip.

    Pour Joanna, la rencontre avec Laylow s’est faite loin des habituelles connexions entre labels et managers :

    « C’est une anecdote assez singulière. J’allais à un concert, je venais de me faire grave emmerder par 2-3 mecs, donc j’étais plutôt dans un mauvais mood. Et au moment de traverser, quelqu’un me tape l’épaule en mode « excuse-moi », j’enlève mon casque, un peu saoulée, et là, c’est Laylow. Je bugge quelques secondes, et en gros il me dit qu’il a kiffé mon titre « Oasis » et qu’il m’envoyait de la force. Moi j’étais un peu choquée, je ne m’y attendais vraiment pas, sachant que j’écoute Laylow depuis un bon moment et que j’ai vraiment suivi ses débuts, ça m’a beaucoup touché ! Plus tard, j’avais une maquette de Démons qui traînait dans mon ordi, j’arrivais pas à la finir, et j’ai réalisé que je ne voyais que Laylow dessus. C’est pas un rappeur comme les autres, il a vraiment son monde et j’aime bien qu’il soit indé. Donc je lui ai envoyé et il a kiffé l’ambiance, on a fait une session et la magie de nos univers à opéré. »

    Le très cinématographique « Démons », qui alterne entre scènes d’actions à la violence crue et séquences sur une piste de danse dans une ambiance très nocturne, évoquent la travail de cinéastes comme Gaspar Noé (IrréversibleEnter the Void) ou Nicolas Winding Refn (Drive, PusherBronson). Le réalisateur du clip confie d’ailleurs avoir regardé The Neon Demon du réalisateur danois pendant la préparation du clip. Mais pour Marius Gonzalez et Joanna, c’est le film Les Anges déchus du Hongkongais Wong Kar-Wai qui a été l’inspiration principale du clip de « Démons ».

    « Le véritable point de départ pour le clip de c’est le film Les Anges déchus de Wong Kar-wai. Je suis fan de l’univers visuel et surtout cette histoire de duo criminel pouvait vraiment coller avec le morceau. J’en ai parlé à Joanna à notre premier rendez-vous juste pour voir si l’idée allait dans son sens et elle a tout de suite validé. Ensuite j’ai commencé à réfléchir à une nouvelle histoire en me basant sur cette atmosphère urbaine nocturne et sur la structure du morceau. »

    Marius Gonzalez, réalisateur du clip « Démons »

    Le clip de « Démons » de Joanna et Laylow est disponible en avant première sur Clique.tv. Le premier album de la chanteuse est prévu pour 2021.

    Crédits photo à la Une : Ambrr

    Musique Clip Clip du jour

    Commentaires
    Benjamin Blandin
    Voir tous ses billets
    Newsletter