Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    On a regardé le 1er épisode de Dragon Ball Super

    Presque 20 ans après la diffusion de son dernier épisode télévisé, le dessin animé Dragon Ball est de retour. Un événement pour les fans et puristes, puisque celui-ci est signé de son créateur Akira Toriyama. Intitulé Dragon Ball Super, il a été diffusé sur la chaine japonaise Fuji Tv dimanche 5 juillet. Résumé et analyse.

    – ATTENTION SPOILERS –

    Annoncée le 28 avril par le studio Toei Animation, la nouvelle a eu l‘effet d’un kaméhaméha. « Dragon Ball Super sera la suite de la saga Majin Buu » avait révélé Toriyama lors d’une interview au magazine V Jump. « Il y aura d’abord un court moment où l’on racontera l’après bataille, puis la série enchaînera sur la saga Battle of Gods où Beerus, le Dieu de la Destruction apparaît, ensuite arrivera la saga Résurrection de F pendant laquelle Freezer revient à la vie ».

    En d’autres termes, le dessin animé fait suite directement à Dragon Ball Z, mettant complétement de côté la série Dragon Ball GT, pour la plus grande joie des fans qui l’avait peu appréciée et à laquelle le mangaka n’a pas contribué.
    Pour ceux qui n’auraient pas eu le courage ou le temps de regarder l’épisode diffusé au Japon, dimanche 5 juillet à 2 heures 30 du matin, voici ce qu’il faut retenir du premier épisode intitulé Le prix de la paix : À qui revient les 100 millions de zenis ? :

    1) Un flash-back ouvre l’épisode avec un résumé – construit à partir des images d’origine – de la bataille épique contre Boo, de sa défaite et de la paix régnant depuis 6 mois.

    2) L’épisode commence avec Sangoku dans un champ de labour sur un tracteur Capsule Corp, la marque emblématique du dessin animé. L’héritage de son beau-père n’étant plus, il est contraint par son épouse Chi Chi de travailler afin de subvenir aux besoins de sa famille.
    Clairement, l’ennui se fait sentir. Pourquoi doit-il labourer au lieu de s’entraîner pour devenir plus fort et se parer à toute éventualité d’attaque contre la Terre ?
    Après avoir englouti un déjeuner gargantuesque, il se transforme en Super Saiyan et commence à s’exercer. Goten est alors seul à conduire le tracteur et tombe d’une falaise. Goku d’un mouvement rapide et instantané sauve Goten en attrapant l’engin par une main.

    songoku agriculteur goku dejeune champssongoku songoten tracteur

    3) Loin dans l’espace, une race extraterrestre – inconnue – a préparé un dîner pour le Dieu de la Destruction, Beerus, accompagné de son fidèle conseiller Whis. Sous les regards nerveux et apeurés du Roi de la planète et des cuisiniers, Beerus semble prendre un malin plaisir et son temps à choisir un plat. Après dégustation d’un met qu’il trouve bon mais gras, il décide de ne désintégrer la planète que d’une moitié… et en un claquement de doigts.

    beerus qui dejeuneexplosion de la planete beerusbeerus whiis

    4) Dans Satan City, Mister Satan donne une conférence de presse sur la manière dont il a « sauvé » l’univers, lorsque Boo fait irruption dans la salle en hurlant avoir faim. Embarrassé devant les journalistes, M. Satan tente de sauver la face en affirmant que celui-ci est son disciple, un jeu de regard entre eux s’engage aussitôt. Boo, mécontent, finit par souffler de la vapeur et quitter la pièce. M. Satan le rejoint, lui fait un massage et lui promet une avalanche de nourriture.

    satan interview

    satan boo jeu de regardsatan boo massage

    5) Pendant ce temps, Videl et Sangohan marchent ensemble. Comme Gohan est étudiant en sciences, Videl vient de lui offrir un livre. Il se sent gêné de se voir tout offrir par sa future femme et coupable de ne pouvoir faire de même car sans pécule.

    Au même moment, au sommet d’un toit, Piccolo les regarde bras-dessus bras-dessous avec dédain. Pense-t-il que Gohan devrait être en entraînement ?

    videl songokupiccolo gohan videl

    6) Retour sur Goten en pleine discussion avec Trunks qui fait un poirier avec un seul doigt. Il souhaiterait acheter un cadeau de mariage pour sa future belle-sœur Videl.
    Après un bref passage insatisfaisant chez un bijoutier où ils ont effrayé des clients, effarés de voir deux personnes flotter dans les airs, Trunks se souvient alors de sa mère Bulma qui déclarait vouloir offrir un nettoyant pour visage à Videl.

    bijoutier trunks gotenbulma trunks souvenir

    Les garçons se rendent alors à un magasin de beauté mais les tarifs affichés ne rentrent pas dans leur budget. Ils surprennent un vieil homme se plaindre des prix et qui explique qu’une une source d’eau chaude gratuite existe, rendant la peau toute pimpante.
    Ils se dirigent alors vers le lieu de la source et sont attaqués par un serpent géant. Tout en protégeant leur bocal d’eau, ils le combattent et réussissent à le chasser.

    magasin nettoyant trunks gotentrunks goten serpent

    7) Satisfaits d’eux-mêmes, Goten et Trunks se rendent chez Videl et Gohan. Goten offre l’eau à Videl qui se rend compte que celle-ci est ordinaire. Afin de ne pas le blesser, elle le remercie chaleureusement.

    videl cadeau goten
    8) Nous retrouvons Goten et Goku qui regardent le coucher de soleil lorsque Mister Satan arrive soudainement dans une belle voiture. Il souhaite remettre à Goku la récompense de 100 millions de zenis pour avoir sauvé le monde. Au début Goku refuse l’argent et apprend que Végéta a fait de même. Sauf qu’il finit par accepter, après avoir écouté les conseils de Goten : avec cette rentrée d’argent, Chi-chi lui permettra de partir se former chez Kaio.

    coucher de soleil goku gotensatan argent goku

    9) Chi-chi est extatique et n’en revient pas. Elle permet à Goku de partir s’entraîner chez Kaio en lui faisant promettre de revenir de temps en temps. Il s’y rend sur le champ. C’est alors que Tortue Géniale arrive et demande à acheter une montagne de vidéos coquines avec l’argent. Bien sûr, Chi-chi s’énerve, refuse, et le sort de la maison.

    gif tortur geniale chi chi
    10) La scène finale se passe sur la planète Kaioshin. Kaioshin de l’Est discute avec le Vieux Kaioshin et souligne la disparition d’une planète, ce qui ne manque pas de les inquiéter.

    kaoishin est vieux

    « Le calme avant la tempête » pourrait être l’expression qui qualifie cet épisode. La vie est paisible sur Terre, mais l’apparition de Beerus laisse présager qu’elle ne durera pas… Une chose est sûre, la magie Akira Toriyama opère.

    L’esprit de la série reste le même :

    • L’univers qui a fait le succès de la série : amusant, avec des personnages décalés et attachants.
    • On retrouve les principaux traits de caractères des personnages : Sangoku obnubilé par l’entraînement et accessoirement toujours soumis à Chi Chi, Satan vantard, Piccolo solitaire, Tortue Géniale obscène,…
    • Le graphisme des personnages est proche de celui des débuts.

    Cependant, nous avons constaté quelques changements :

    • Un nouveau générique dans lequel on retrouve les personnages emblématiques de la série ainsi que des nouveaux et une brève apparition de Goku en Super Saiyan God (guerrier aux cheveux rouges).
    • Une nouvelle chanson d’ouverture a été choisie, plus rock et plus dynamique que la saga Dragon Ball Z.
    • On retrouve un Sangoku, agriculteur, qui pour la première de sa vie est obligé de travailler afin de nourrir sa famille.
    • Changement de look pour Gohan et Videl, très BCBG. Ils sont fiancés et Gohan est devenu étudiant en sciences.
    • Assez surprenant : la difficulté avec laquelle Goten et Trunks combattent le serpent géant. Ils étaient beaucoup plus puissants dans DBZ.
    • Les techniques de synthèse d’image ayant évolué en 20 ans, la qualité du dessin animé est nettement supérieure.

    Le retour de DBZ semble être amorcé et l’épisode 2, prometteur avec le retour de Végéta.

    gif vegeta sourire

    Dragon Ball Super – Episode 1 en VOSTFR: Voir ici

    En bonus – totalement passée inaperçue, l’interview très intéressante et pleine d’anecdotes par l’éditeur français Kazé – en 7 courtes parties – de l’éditeur de Dragon Ball, Kazuhiko Torishima. À voir absolument :

     

    Société Dragon ball Manga

    Commentaires
    Zineb Bouderka
    Voir tous ses billets
    Newsletter