Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    « Notre Mer qui n’es pas aux Cieux », une prière laïque pour les migrants en Méditerranée

    Invité par la chaîne de télévision "La7" le 20 avril dernier, l'écrivain italien Erri de Luca a conclu sa visite par une prière, dédiée aux victimes du naufrage au large du canal de Sicile, le jour précédent, et à tous les autres migrants. Elle en appelle à la mer, pour qu'elle protège ceux qui la traversent, régulièrement, au péril de leur vie.

    Notre Mer qui n’es pas aux Cieux,

    Qui embrasses les frontières de l’île et du monde
    Que ton sel soit sanctifié
    Que bénies soient tes profondeurs
    Accueille les embarcations trop pleines
    Sans une route par-dessus les ondes
    Les pêcheurs sortis dans la nuit, leurs filets parmi tes créatures
    Qui reviennent au matin avec la pêche des naufragés sauvés

    Notre mer qui n’es pas aux cieux à l’aube tu prends la couleur du froment
    Au coucher du soleil, celle des raisins à la vendange
    Nous t’avons semée de noyés, plus que n’importe quelle tempête
    Notre Mer qui n’es pas aux cieux
    Tu es plus juste que la terre ferme
    Même quand tu soulèves les ondes en muraille
    Que tu les abaisses comme un tapis
    Tu gardes les vies, les visites, tombées comme des feuilles sur les boulevards
    Tu fais office d’automne pour elles, de caresse, d’embrassade, de baiser sur le front
    De mère et de père, avant le départ.

    AVT_Erri-De-Luca_6901

    Mare nostro, che non sei nei Cieli

    E abbraci i confini dell’isola e del mondo
    Sia benetto il tuo sale
    Sia benedetto il tuo fondale
    Accogli le gremite imbarcazioni senza una strada sopra le tue onde
    I pescatori usciti nella notte, le loro reti tra le tue creature
    Che tornano al mattino con la pesca dei naufraghi salvati.

    Mare nostro che non sei nel cielo all’alba sei colore del frumento.
    Al tramonto dell’uva di vendemmia
    Ti abbiamo seminato di annegati più di qualunque età delle tempeste
    Mare nostro che non sei nel cielo
    Tu sei più giusto della terra ferma
    Pure quando sollevi onde a muraglia
    Poi le abbassi a tappeto
    Custodisci le vite, le visite cadute come foglie sul viale
    Fai da autunno per loro, da carezza, da bacio, da abbraccio in fronte
    Di madre e padre prima di partire.

    scicli

    La plage de Sampieri en Sicile, où 13 personnes sont morte noyées en septembre 2013, forcées par les passeurs, à quelques mètres de l’arrivée, à se jeter à l’eau pour alléger leur embarcation qui s’était enlisée.

    N.B. : Beaucoup risquent de s’étonner de la conjugaison du titre, mais c’est bien celle-ci qui est en usage – c’est même l’Eglise Catholique qui le dit

    Société Italie Migrants

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter