Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE SON DU JOUR : Booba, « Boulbi »

    « Boulbi », extrait du troisième album studio de Booba « Ouest Side » (février 2006), offre un condensé de la philosophie de vie du rappeur en quatre minutes.


    « Bordel, quand on rentre sur la piste
    On est venu tizer, claquer du biff
    Pas d’embrouilles man, pas de litiges
    Sinon ça va saigner est-ce que tu piges?

    Hauts de seine, majeur en l’air sur la piste
    Mc gardez la pêche, vous n’êtes pas sur la liste
    C’est pas la rue mais l’être humain qui m’attriste
    Comment leur faire confiance, ils ont tué le christ.

    Les rappeurs m’envient
    Sont tous en galère, un jour de mon salaire c’est leur assurance vie, ohhh
    J’suis pas dans le game pour les tatasses
    J’suis là depuis Adidas frais comme Elie Nastase
    En plein blizzard avec mon BEP vente
    J’suis condamné au mic à la vente de substances bizarres
    Manque de pot j’ai pris la vie dans mes bras, ahh
    Je l’ai serrée si fort je lui ai cassé le dos, anhhhh
    Devinez qui mène la barre?
    J’suis rodave, mon rap s’est laissé pousser la barbe
    Faites du bruit pour le rap sa mise à mort
    B.O en chair et en os, en chaîne et en or.

    Bordel, quand on rentre sur la piste
    On est venu tizer, claquer du biff
    Pas d’embrouilles man, pas de litige
    Sinon ça va saigner est-ce que tu piges?

    A l’aise, j’prends deux, trois, quatre, 06
    On va t’péter le coccyx à 3 parce-que t’es trop balaize
    C’est le bon son de Boulbi
    Mythomanes sont les fans, accroupis sont les groupies

    Ceci n’est pas pour les mineurs
    J’arrive de l’ouest en C.L.S, des morceaux d’fesses de C.R.S sous les spineurs
    Déposé dans la street par une cigogne
    J’en ai déjà la trique, venez me teste que je rigole
    Muet comme un rap mort, libéré à tort, petit prince du hardcore
    J’démarre au quart comme un raptor
    J’suis tatoué, j’vais mourir avec
    Un flingue dans la cervelle, j’me nourris avec
    L’Etat fait tout pour nous oublier
    Si j’traine en bas de chez toi, j’fais chuté le prix de l’immobilier
    Ouais mec, bidon d’essence, allumettes
    Tu vois pas clair sans mon fusil à lunette?
    J’fais plus de biff qu’au tiercé
    Caliméro se plaint moins, la coquille percée
    Crac, music, grosse dose dès le départ
    Mc toi et moi, trop d’choses qui nous séparent.

    Bordel, quand on rentre sur la piste
    On est venu tizer, claqué du biff
    Pas d’embrouilles man, pas de litige
    Sinon ça va saigner est-ce que tu piges?

    A l’aise, j’prends deux, trois, quatre, 06
    On va t’péter le coccyx à 3 parce-que t’es trop balaize
    C’est le bon son de boulbi
    Mythomanes sont les fans, accroupis sont les groupies

    Boulogne, Aubervilliers, Garges Les Gonesses
    Grillé les flics et les putains me reconnaissent
    Ne me tente pas, j’aime trop l’oseille pour être honnête
    J’suis venu vous gifler, dédicace à Bertrand Cantat
    Vient faire un tour dans gamoss gamoss
    22 pouces, chrome, vamoss vamoss
    Millionnaire, comme dirait Abdelhakim
    Il y’a qu’un pas entre le concessionnaire et le car-jaking

    Majeur en l’air sur la piste
    M.c gardez la pêche, vous n’êtes pas sur la liste
    C’est pas la rue mais l’être humain qui m’attriste
    Comment leur faire confiance, ils ont tué le christ

    Bordel, quand on rentre sur la piste
    On est venu tizer, claquer du biff
    Pas d’embrouilles man, pas de litige
    Sinon ça va saigner est-ce que tu piges?

    A l’aise, j’prends deux, trois, quatre, 06
    On va t’péter le coccyx à 3 parce-que t’es trop balaize
    C’est le bon son de boulbi
    Mythomanes sont les fans, accroupis sont les groupies ».

    Musique Le son du jour Musique

    Commentaires
    Newsletter