Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    DJ Swift

    CLIQUE FLASH : Le hip hop généreux, c’est ce soir à Paris

    Chaque année, des DJ hip hop parisiens, dont les légendaires Cut Killer et DJ Pone, se mobilisent pour récolter des cadeaux au profit des enfants hospitalisés de France. L'événement a lieu ce soir, à la Favela Chic. DJ Dirty Swift, tête d'affiche et bénévole de l'association, nous explique le concept.

    C’est quoi le concept de cette soirée ?
    C’est une soirée que la Favela Chic organise au Profit de Cé ke du Bonheur. Notre association a été créée il y a dix ans. Elle a pour but d’apporter du bonheur et du soutien aux enfants hospitalisés, lutter contre leur isolement et améliorer leur qualité de vie. On couvre des événements réguliers comme Noël, la Fête de la Musique, Halloween. Tout au long de l’année, on organise des concerts, des ateliers dans les hôpitaux. Il y a de la danse, de la production musicale, de l’écriture. Je me souviens par exemple quand Kery James est venu à l’hôpital de Saint Maurice. Ils s’est assis avec les enfants ils ont écrit, c’était vraiment cool. Il y a même des atelier DJ-ing ou des ateliers découverte de la culture orientale.

    Enfants hôpitaux

    Concrètement, comment ça va se passer, ce soir?
    C’est une soirée hip hop normale ! Il y aura pas mal de DJs, tous ceux de la Favela. Des DJs comme Cut Killer et DJ Pone. Et nous! Mon crew, le Work Your Soul DJ Crew. Le concept est assez simple. Soit les gens payent dix euros qui sont totalement reversés à l’association, soit ils amènent un cadeau neuf qui finira directement dans les mains d’un enfant. Si on insiste sur le côté neuf du jouet, c’est à cause du milieu hospitalier. Les bénévoles sont sur place, donc ça nous permettra de parler de nos actions. C’est la troisième année consécutive que cette soirée est organisée. À la « Favela Chic », ils jouent le jeu à fond, c’est eux qui organisent tout. Ils ont récolté des milliers de cadeaux l’année dernière et pas mal d’argent au profit de l’association. Ils nous ont même reversé une partie de la recette de la soirée et du restaurant.

    Raconte-nous ton rapport à l’association
    Moi je suis DJ, je suis surtout connu pour faire pas mal de soirées hip hop parisiennes depuis dix ans, tous les week-ends. Je suis arrivé il y a dix ans, quelques mois après la création de l’association, en faisant un atelier DJ-ing. Ils m’ont rappelé, puis je suis resté. En fait comme on évolue dans le milieu urbain, on a beaucoup d’artistes hip hop. Mais ce n’est pas un but en soi, on a pas mal de chanteurs. La présidente c’est Hélène Sy, la femme d’Omar Sy, donc elle est très hip hop. D’ailleurs à l’époque, Omar et Fred n’étaient pas aussi connus que maintenant, mais maintenant Omar, qui est le parrain avec Leïla Bekhti et Valérie Damidot, nous aide. Ils sont présents pour les enfants, quand on a de gros événements avec eux.

    Et l’après-soirée ? Où vont aller les cadeaux ?
    Tout au long de l’année, on récolte des dons et des cadeaux. On sollicite pas mal de magasins de jouets et de marques – ils nous donnent des jouets, et on relaie leurs dons sur le site Internet. Dès ce week-end, on fera la préparation des sacs cadeaux. On a des sacs individuels pour chaque enfant, selon son sexe et son âge. Entre trois et quatre mille. On a la liste des enfants, par service. Le jour de l’événement – on aura plusieurs Noëls cette année, un jour par hôpital partenaire – on amène des artistes ou des sportifs pour remettre en main propre les cadeaux aux enfants. C’est suivi d’un concert. On a eu plusieurs fois Moussier Tombola (« corde à sauter hé hé, c’est bon çaaaaaaa », NDLR) les enfants adorent.

    Et la province, c’est prévu ?
    On veut aider les hôpitaux provinciaux. Au départ, c’est un événement parisien par la force des choses, mais on a monté le projet CKDBus, à l’aide de la Fondation PSG. En octobre on s’est baladé à Chartres, Nantes… On avait  Raphaël de MTV pour animer les événements. Il y avait des ateliers masques d’Halloween et un petit concert à chaque fois. Les enfants sont heureux, c’est incroyable. Certains ont des journées très très dures, quand on arrive et qu’ils sourient, qu’ils déconnent et qu’ils nous charrient, c’est vraiment incroyable.  C’était la première fois, on a ciblé l’ouest de la France, mais on a eu de très bon retours. Pour le reste, ça va arriver bientôt !

    NDLR : Mouloud Achour est impliqué dans l’association, nous en donnerons régulièrement des nouvelles.

    19h30 – 03h00, ce 2 décembre / 18 rue du Faubourg du Temple, Paris 11e /
    tel: 01 40 21 38 14. 

    Musique Association Noel

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter