Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Dans une lettre ouverte, Drake réagit à la mort d’Alton Sterling, père de famille noir tué par la police de Baton Rouge

    Dans la nuit de lundi à mardi, vers minuit et demi, Alton Sterling est mort, tué par des policiers qui répondaient à un appel leur indiquant une tentative d’agression, sans en être eux-même témoins. C’était à Baton Rouge, en Louisiane. Père de famille de 37 ans, il vendait des CDs aux abords d’une épicerie lorsque leur voiture a débarqué et que les policiers ont tenté de l’interpeller.

    L’enquête dira s’il était armé, comme le crient les policiers dans la vidéo qui a figé  l’instant de sa mort – et le cas échéant, s’il a voulu faire usage de son  arme. Depuis la publication de cet enregistrement sur les réseaux sociaux, la colère s’intensifie, portée à bout de bras par un sentiment d’injustice et d’impuissance, alors qu’Alton Sterling est vu comme une énième victime des violences policières sur les communautés afro-américaines, aux États-Unis.

    Dans ce contexte, Drake a publié une lettre ouverte il y a quelques heures, sur son compte Instagram, dont voici la traduction :

    « Je suis reconnaissant de pouvoir affirmer, aujourd’hui, que l’Amérique est ma seconde maison. La nuit dernière, quand j’ai vu la vidéo d’Alton Sterling en train d’être abattu, cela m’a laissé découragé, empli d’émotions, et sincèrement terrifié.

    Je me suis réveillé ce matin avec le besoin très fort de dire quelque chose.

    Il est impossible d’ignorer le fait que les relation entre les communautés « brunes » et noires de ce pays et les forces de l’ordre sont aussi tendues qu’elles l’étaient déjà il y a des décennies.

    Personne ne commence sa vie comme un hashtag.Cependant, le risque de la terminer en y étant réduit est constant (Drake fait ici allusion aux hashtags comportant les noms des victimes des violences policières  comme #AltonSterlign, ou plus largement au hashtag #BlackLivesMatter, soit « Les vies noires comptent », symbole de la lutte contre les violences policières à l’encontre des communautés afro-américaines aux États-Unis, NDLR).

    Ça se passe sous nos fenêtres, et je me sens concerné. Je m’inquiète pour la sécurité de ma famille, de mes amis, et de n’importe quel être humain qui pourrait tomber, demain, victime de ce schéma qui se répète. Je ne connais pas la solution, mais je crois que les choses peuvent changer pour le meilleur. Cela se fera d’abord avec un débat ouvert et honnête.

    Mes pensées et mes prières vont à la famille d’Alton Sterling, et à chaque famille qui a perdu quelqu’un dans ce cycle de violence. Faites attention à vous. Vivez. »

    ??

    Une photo publiée par champagnepapi (@champagnepapi) le

    Nombreux sont les autres artistes qui ont réagi à la mort d’Alton Sterling. Parmi eux, Kanye West, ou encore Talib Kweli :

    « Continuez à filmer la police. Tout le temps. RIP #AltonSterling »

    Société Drake USA

    Commentaires
    Newsletter