Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des bikers pour aider les malades du Lesotho

    À fond sur les pistes sinueuses du Lesotho, des motards d’un autre genre se démènent pour franchir la ligne d’arrivée le plus vite possible. Ces bikers ne sont pourtant engagés dans aucun « contre la montre », sauf celui des patients pour lesquels ils transportent les soins.

    Coincé en pleine Afrique du Sud, le royaume du Lesotho souffre comme de nombreux pays du continent africain d’un manque de moyens en matière de lutte contre la tuberculose, et le VIH : selon Puleng Ramphalla, en charge du programme d’action contre le VIH et le Sida au Lesotho, on compterait plus de 25 000 nouvelles contaminations chaque année. Dans un pays de 2 millions d’habitants où l’accès aux soins n’est pas facilité par les routes, les motards de l’ONG Riders For Health tentent de désenclaver un circuit médical restreint.


    Les motards parcourent parfois de longues distances pour acheminer les soins.

    Sur leurs motos, les membres de l’association tentent de rompre l’isolement comme ils le peuvent de ce petit territoire montagneux où le réseau routier devient très difficile à manœuvrer dès qu’on sort de la capitale Maseru. Les deux roues sont ainsi beaucoup plus pratiques pour assurer le transport des analyses médicales (échantillon et résultats) ainsi que les médicaments. Ces trajets, qui peuvent prendre des journées entières selon le mode de locomotion des patients, sont l’affaire de quelques heures en moto.

    Présente depuis la création de l’association en 1991, Mahali Hlasa est à la tête de la direction nationale « Riders For Health » au Lesotho. La bikeuse, qui dirige 72 motards disséminés à travers le pays, souligne les difficultés posées par des routes trop souvent en proie aux variations du climat.

    « Nous avons des hivers très froids entre mai et juillet, et la neige rend l’accès à certaines zones particulièrement difficilement », détaille Mahali Hlasa, interrogée par le site américain Citylab.

    Toutes les aides sont les bienvenues au Lesotho. L’action des motards est devenue précieuse. Ils sont ainsi les partenaires de l’Unicef et du Ministère de la Santé au sein d’un programme de de livraison de vaccins depuis 2014. À l’heure du numérique, les motards, avec l’aide du Ministère de la santé lesothan, sont en train de mettre au point une application de travail. Son but : éviter les erreurs et les mélanges de dossiers médicaux lors de leurs acheminements. Grâce au travail de Sean Herman, jeune diplômé de l’institut technologique de l’Université Cornell de New-York, présent au Lesotho pour ses recherches, l’application permettra aux bikers d’améliorer un service déjà bien utile à la population lesothane.

    Société Afrique Humanitaire

    Commentaires
    Newsletter