Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    AFFAIRE ADAMA TRAORÉ : Deux des frères Traoré en détention provisoire

    Mardi 22 novembre à Beaumont-sur-Oise : le conseil municipal prévu est annulé pour causes de sécurité, comme le précédent qui devait avoir lieu jeudi 17 novembre. Cette nuit-là, des échauffourées avaient éclaté entre les gendarmes et certains jeunes du quartier de Boyenval. Ce mercredi, alors qu’ils étaient maintenus en garde à vue depuis la veille, deux des frères d’Adama Traoré, Bagui et Youssouf, ont été placés en détention provisoire, en attente de leur procès renvoyé au 14 décembre prochain.

    Devant les portes closes de l’hôtel municipal de Beaumont-sur-Oise, Assa Traoré se tient debout sur le perron de la mairie, face à une trentaine de journalistes. La soeur d’Adama Traoré, mort suite à une interpellation des gendarmes de Beaumont-sur-Oise le 19 juillet dernier, a tenu à s’exprimer face à la presse, malgré l’annulation du conseil municipal dans lequel la plainte de la maire Nathalie Groux pour diffamation (après les propos d’Assa Traoré au Gros Journal, le 28 septembre dernier) était à l’ordre du jour.

    ENGLISH VERSION :

    Le matin même, la famille Traoré apprenait le placement en garde à vue de deux des frères d’Adama, Youssouf et Bagui, pour « outrage et de violences contre plusieurs agents dépositaires de l’autorité publique » après les heurts survenus devant l’hôtel de ville avant le conseil municipal du 17 novembre. Cette garde à vue est intervenue pile le même jour que le conseil municipal de Beaumont-sur-Oise , finalement annulé dans l’après-midi, presqu’une semaine après la nuit de jeudi.

    Face à un auditoire composé de journalistes, de proches de la famille, mais aussi de militants sensibles aux violences policières (avec une présence du Mouvement Immigration Banlieue notamment), Assa Traoré est revenue sur la nuit mouvementée du jeudi 17 novembre, et a donné sa version des faits de « l’expédition punitive » (selon ses termes) des gendarmes ce soir-là. « Lorsque nous sommes repartis à Boyenval où nous avons fait face à une expédition punitive d’une centaine de gendarmes concentrés dans le quartier. J’étais présente, j’étais avec ces jeunes, ces habitants, je leur ai demandé de se mettre à l’arrière, de ne surtout pas bouger. Ils ont levé les mains ».

    « La cinquantaine de gendarme a chargé, ils ont tabassé, humilié les jeunes. Ils étaient sur le toit armés de flashball. C’était horrible à voir » – Assa Traoré.

    Contactée par téléphone, la mairie n’a pas souhaité s’exprimer après son communiqué confirmant l’annulation du conseil municipal. Une prochaine date devrait être prononcée prochainement.

    Concernant le sort des frères d’Adama Traoré : ce mercredi Youssouf et Bagui, ont été présentés devant le tribunal de Pontoise en comparution immédiate cette après-midi après leur garde à vue prolongée. Bagui Traoré, condamné lors d’une précédente affaire datant de 2013, a vu sa peine de 6 mois exécutée. Les deux frères ont ainsi été placés en détention provisoire jusqu’au 14 décembre prochain, date à laquelle le procès a été renvoyé.

    Photographie à la Une © Charlotte Vautier. 

    Société Adama Traoré Reportage

    Commentaires
    Jalal Kahlioui
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter