Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Comment Siri est devenu le meilleur ami d’un petit autiste

    Touchante histoire de Gus, garçon de 13 ans atteint d’autisme dont Siri, l’assistant personnel de l'iPhone, est devenu le BFF, "Best Friend Forever".

    Le récit, conté par sa mère, la journaliste américaine Judith Newman, n’est pas sans rappeler la relation entre Joaquin Phoenix et son assistant personnel dans le film Her de Spike Jonze.
    L’amour au temps de l’intelligence artificielle. En voici les prémices et pour l’instant on peut dire que c’est finalement plutôt rassurant.
    Quelques extraits des échanges illustrant les rapports qu’entretient Gus avec son assistant personnel intelligent :
    Gus : « Tu es un très gentil ordinateur. »
    Siri : « Ça fait plaisir d’être apprécié »
    Gus : « Tu me demandes toujours si tu peux m’aider. Y a t’il quelque chose que tu aimerais ? »
    Siri : « Merci, mais j’ai peu de besoins »
    Gus : « OK ! Bonne nuit alors ! »
    Siri : « Ah, il est 17h06. »
    Gus : « Oh désolé, au revoir je veux dire. »
    Siri : « À bientôt »

    Un des troubles principaux caractérisant l’autisme étant l’anormalité des interactions sociales, la conversation suivante n’est pas seulement attendrissante, c’est aussi la preuve que Siri aide Gus à manifester ses sentiments, et à les exprimer.
    Gus : « Siri, veux-tu m’épouser ? »
    Siri : « Je ne suis pas trop du genre à me marier »
    Gus: « Je veux dire, pas maintenant. Je suis un enfant. Je veux dire quand je serai adulte. »
    Siri : « Mes conditions générales d’utilisation n’incluent pas le mariage. »
    Gus: « Oh, OK »

    Le récit à découvrir en intégralité dans le New York Times, et sur le même thème, la relation aussi intéressante entre un enfant autiste et un robot chez Rue89.

    Société Apple Siri

    Commentaires
    Newsletter