Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    CLIQUE STORY : « Splifton » par Aelpéacha

    Joinville-le-Pont, ou Splifton, ou encore Spliff-Town pour les intimes (de spliff, petit nom pour désigner un joint) : c'est dans cette ville du 94 qu'Aelpéacha, le spécialiste du G-Funk à la française, a grandi et conserve toujours son studio d'enregistrement. C'est là aussi qu'il a enregistré S.T.C A VIE, son dernier album. Que signifie ce titre ? Réponse, par son créateur.

    S.T.C pour « Sur Ton Cul » comme me tweetait Manon Manoeuvre ce tantôt ? La réputation de président de la chatte pour laquelle je travaille 15 heures par jour depuis 15 ans finirait-elle par payer ? Je laisse le soin aux commentateurs « Professionnels ou amateurs » de faire leur office.

    ‘Spliff – Town – Concept’, est le nom originel de 1994, autrement dit « Joinville-le-pont – Concept » en langue Camembert. C’est à la mort de Eazy-E en mars 1995, ce petit être d’ 1,65m architecte de la Gangsta-mue du Rap, que j’ai rendu à ma « Façon California », hommage à sa ville natale. La ville qu’il a mise à jamais sur la carte de la planète Terre ; Compton.

    Donc je balourde un « F » à Spliff, le « W » de Town, je colle le tout et ça nous fait un jumelage direct avec la ville de Compton ; Splifton !

    Et les séchages d’heures de colle qui vont bien… A ce propos ma voisine institutrice me dit qu’ils sont en train de laisser mourir l’école publique, alors « Rest In Public » et verse un peu d’alcool fort au sol pour tous nos profs gratuits, tous nos pions gratuits et nos joggings du Val de Marne gratuits :

    S.T.C A VIE c’est une façon de dire que même après une détox je serai toujours intoxiqué donc pourquoi aller plus loin ? Autant regarder un peu à droite à gauche en attendant, voir si ya du whiskas au frigo pour le Aelpéacha ! Au fait, qu’est ce qu’il est compliqué ton nom, on comprend rien… Bah demande à Eminem ! Il eût bien fallut qu’il comprit mon jeu de phonétique pour pépon allègrement mon idée sans m’renvoyer du ‘props’ ! Ceci est du 2ème degré, je précise pour les plus activistes.

    Le 2nd degré, chose que les Hip Hop radicaux m’ont souvent reproché. A juste titre ? Disons que je reste kéblo sur la citation du Glaçon alias « Ice Cube » en langue sauvage (on rappelle que les USA c’est port d’arme, peine de mort, et conscription 3 ans avant de pouvoir consommer de l’alcool, donc si c’est pas eux les sauvages je vois pas qui c’est que c’est qui),

    « Le Rap c’est fun et quand ce n’est plus marrant ça commence à faire peur ».

    Bref, le Rap comme toute musique a une destiné de partage, de célébration et de rassemblement, en quel honneur faire de cette musique une exception ? Chuuuuuuuch !!

    Sinon S.T.C A VIE, bien ? Franchement pépère tavutuvoi, super content du son de ce disque mixé sur une Euphonix system 5, un véritable régal pour les compressions violentes que l’on affectionne sur les batteries hiphopiennes.

    Ça me donne envie de faire un docu et de raconter ma vie et me poser des questions existentielles de type ; « Pourquoi certains rappeurs doublent t-ils systématiquement leur voix » ? Ça nique leur flow et c’est impossible à refaire en concert. Bullshit my friend. « What do you know ? Maybe I do and maybe I dont. So we got to go in right, clean their clocks ! »

    S.T.C A VIE c’est différents concepts, différentes classes, différentes disquettes donc différentes casquettes.

    C’est 3 titres dédiés à notre frère Desty Corléone CSRD-3DT, Rider en paix au paradis des gangsters, 10 ans d’avance sur ceux qui avaient 10 ans d’avance, demande à Pimp Cynick le pourquoi du comment et le sûrement du peut-être

    desty

    S.T.C A VIE c’est beaucoup d’autres morceaux, mais bon j’ai jamais été à l’aise en promo,

    donc je préfère largement une petite impro,
    aux sempiternels et uniformes arguments commerciaux,

    si t’es pas décidé, penses que j’ai pas des idées,
    va te faire mouler une chatte après que je l’ai dessinée,

    Je ne vais pas attendre d’avoir 36 doigts,
    pour m’lever et donner la réponse avant toi,

    la soirée est magnifique qu’est-ce tu bois, qu’est-ce tu fous,
    jsuis au bois bandé mais t’es qu’au bois d’Boubou,

    ensevelis les deurvis sous les kilowatts,
    jusqu’à ce qu’ils impriment que ya pas qu’la chatte.

    Aelpéacha
    VDMRIDERSPLIFTON94ZONEPAVCSRDRIDER4LIFE

    Musique Aelpéacha Clique Story

    Commentaires
    Newsletter