Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L’ALBUM DE LA SEMAINE EN 10 PUNCHS : Kery James, « Mouhammad Alix »

    Le nouvel album de Kery James sort demain. En avant-première, voici une sélection de ses rimes les plus marquantes.

    Alix Mathurin est né le 28 décembre 1977 en Guadeloupe. Deux jours plus tard, Laila Ali, fille de Mohamed Ali et future boxeuse, voit le jour en Floride. Coïncidence ? Quoi qu’il en soit, Kery James peut légitimement prétendre au titre de descendant spirituel du champion. Après Dernier MC en 2013 (certifié disque d’or), son huitième album Mouhammad Alix sort demain. « Racailles », « Mouhammad Alix », « Musique nègre » : les extraits avaient déjà fait beaucoup de bruit. Le reste est tonitruant, la rage de Kery transpirant sur chaque titre. En exclusivité, voici 10 phrases tirées de l’album et qui nous ont cueilli en pleine machoîre.

    « Mouhammad Alix »
    « Vole comme un papillon, pique comme une abeille »et vas-y cogne mon gars cogne, est certainement la formule la plus connue de Mohamed Ali (inspirée par l’un de ses entraîneurs, Drew Bundini Brown).

    « Douleur ébène »
    « Vomis du pétrole, crache des diamants / Pourquoi crois-tu que ce sol soit rougi par le sang ? / Je n’ai pour Guerlain que le fouet et le bâton / Je suis un Africain qui n’a pas de patron ». En 2010, Jean-Paul Guerlain, ancien dirigeant de la maison de parfums, avait scandalisé les spectateurs sur le plateau du JT de France 2 : « Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… »

    « Pense à moi » ft. Madame Monsieur
    « Je t’assure mon fils on m’a rien donné / J’ai failli passer ma vie à zoner / Tout ce que j’ai je l’ai arraché, pour ça j’ai dû courir quand les autres marchaient. »
    Le duo Madame Monsieur, prochain fournisseur officiel de refrains pour les rappeurs français ? Ils ont déjà travaillé avec Youssoupha, S.Pri Noir, Jok’air, et repris le titre « Égérie » de Nekfeu.

    « Jamais » ft. NOV
    « Le respect avant l’oseille, c’est certain / Je ne suis pas de ceux qui croient que tout se monnaye, je ne lâcherai jamais rien. »

    « Des morceaux de nous » ft. Cléo
    « Arrive l’hiver des épreuves, gèle les beaux discours, nos rancunes nous aveuglent dans un dialogue de sourds / Des je t’aime à la pelle sur les rivages, peu à peu nos différences deviennent des clivages / On n’a plus rien d’un couple on en a que l’image / Il y a cet enfant entre nous deux pris en otage. »

    « Racailles »
    « Lequel d’entre eux peut jeter la pierre à Cahuzac, Claude Guéant, Balkany, Jean-François Copé, Philippe Bernard, Harlem Désir, Alain Juppé ? / Tous ceux que j’ai cités se sont fait condamner / Ce sont les mecs de cité qu’ils traitent comme des damnés ? » De l’ancien normand rasquer, du latin populaire rasicare (racler), du latin classique radere (gratter) : « Populace méprisable, catégorie de personnes considérées comme viles ». Cette description est, selon le Petit Larousse, la définition du mot racaille. Aujourd’hui, ce mot revêt un visage, celui du légendaire « jeune de banlieue ». Il est d’ailleurs étonnant de voir à quel point Google Images peut parfois nous éclairer sur les idées fantasmagoriques des masses. Merci Sarkozy.

    « Prends le temps »
    « Chaque vie passée est un assemblage de secondes / Nos sourires prennent des rides, nos souvenirs la poussière / Le temps n’est jamais rigide, aujourd’hui deviendra hier. »

    « Paradoxal » ft. Cléo
    « Si je me sens pas libre c’est que ce bas monde est trop attachant, je suis déboussolé comme un Africain occidental / Entre ce que je dis et ce que je fais, il y a quelque chose de paradoxal. » Aussi paradoxal que la participation de BBP et Dolor sur ce titre, deux beatmakers qui ont, dans un tout autre registre, composé le morceau « Onizuka » de PNL.

    « Vivre ou mourir ensemble »
    « Expansion guerrière à peine maquillée / Ambitions pécuniaires sous couvert d’humanité / Condamnation arbitraire puis silence injustifié / Utilisation vulgaire du concept de liberté. » En 1966, Mohamed Ali refuse de partir au combat pendant la guerre du Vietnam : « Aucun Vietcong ne m’a jamais traité de nègre » s’était-il justifié. Selon Kery, « Ali a su dire non à une époque où il était difficile de dire non ».

    « J’suis pas un héros »

    « Des blancs m’ont défendu quand certains noirs m’ont sali / Des noirs m’ont soutenu quand certains blancs m’ont trahi / Les filles sont métisses car il y a pas de couleurs pour aimer / J’ai trouvé cet air triste au jardin des coeurs abimés…/ J’suis pas un héros. »

    L’album de Kery James Mouhammad Alix est disponible vendredi 30 septembre.

    Retrouvez l’interview du Gros Journal avec Kery James :


    Musique Kery James L'album de la semaine

    Commentaires
    Charlotte Vautier
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter