Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    2015, année Drake ?

    Drake a rythmé l'année. Dans un article, le magazine Rolling Stone revient sur ses moments forts. Voici ceux que nous avons retenus.

    13 février : un court métrage

    « Jungle ». C’est le titre de son court métrage, sorti début février. Quinze minutes durant, dans une ambiance sombre, Drake se met en scène dans différents moments de sa vie : en train de rapper enfant, dans une berline noire, seul dans le froid… C’est au bout de la sixième minute qu’apparaissent les premiers accords du morceau « Know Yourself », issu de l’album surprise  « If you’re reading this it’s too late », qui sort quelques jours plus tard. Cette vidéo sort 6 ans après la mixtape So Far Gone (à l’époque diffusée sur son Myspace), qui a dévoilé le rappeur au grand public .

    Mi-février : l’album surprise

    Drake sort  « If you’re reading this it’s too late » quelques jours après la diffusion du court métrage : seul support de promotion de l’album surprise. Près de 624 000 albums sont vendus en une semaine : Drizzy devient le premier artiste de l’année à obtenir un disque de platine.
    Le clip d’Energy, un des titres principal de l’album, utilise d’une manière parodique la technique du morphing. Grâce à des effets spéciaux, Drake se transforme en Barack Obama ou Oprah Winfrey. Aujourd’hui, le clip compte près de 62 millions de vues sur YouTube.

     

    Juillet : Drake ft. Future

    Au début de l’été, Drake se prête au jeu de la radio et anime l’émission Ovo Sound Radio sur Beats 1, la station d’Apple Music. C’est sur ce support que le rappeur diffuse pour la première fois le titre Where Ya At, en featuring avec Future (et qui sort sur l’album « DS2 » de ce dernier). Le titre est un prélude à leur projet commun « What a time to be alive », qui sort en septembre et que les fans s’amuseront à détourner : Doodle Drake voit le jour, parodiant l’artwork de la mixtape.

    Mi-juillet : clash avec Meek Mill

    Les clashs entre rappeurs sont une coutume de la sphère musicale. Le 21 juillet, Meek Mill s’en prend à Drake sur Twitter. Il lui reproche de ne pas écrire ses textes. Le rappeur canadien n’hésite pas, et réplique aux attaques de Meek Mil avec le titre « Charged up ». Toujours sans réponse, Drake renchérit avec un second titre : « Back 2 back », qui met un point final au clash. Avec ce titre, Drake rafle tout : le respect de ses pairs, celui de son audience… et peut-être même un Grammy : « Back 2 back » fait partie des 5 nominations de Drake cette année. C’est la première fois qu’un titre issu d’un clash entre artistes est retenu par le jury des Grammys.

    C’est aussi à cette période que Drizzy annonce l’album hommage à Toronto, sa ville natale, dont la sortie est prévue en janvier 2016.

    > À découvrir ici : Clique parle de son interview dans Fader

    Septembre-octobre : Hotline Bling

    Il est difficile de décrire l’ampleur du phénomène « Hotline Bling », qui sort le 27 juillet. Au moment de sa parution, le morceau passe inaperçu ou presque. Puis sort le clip. Dès l’apparition des pas de danses mi-cools mi-ridicules du rappeur, le monde entier se prend d’une frénésie pour le morceau. Il devient numéro 1 du ‘Hit 100’ du Billboard, Justin Bieber, Disclosure, Erykah Badu le reprennent… Aussi vite diffusé, aussi vite parodié : quelques heures après la sortie du clip, les LOL Drake inondent Internet.

     

    Fin novembre : Erykah Badu lui consacre une mixtape

    On ne l’entendait plus depuis cinq ans, Drake l’a faite réapparaître. Fin octobre dernier, Erykah Badu remixe « Hotline Bling », et annonce la sortie imminente d’une mixtape inspirée par le rappeur. Un mois plus tard, le 27 novembre, la voici : en duo avec André 3000 (son ex-compagnon) ou seule, elle dévoile « But U caint use my phone », un projet dont tous les titres font écho au téléphone. Un cap est passé : Drake se fait remixer par une légende.

    Et 2016 ?

    Les 5 nominations de Drake aux Grammys, dont la cérémonie se tiendra en février prochain, laissent présager une année au moins aussi dense. À suivre… En attendant, il a même conquis Barack Obama :

    Musique 2015 Artiste

    Commentaires
    Elena Amalou
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter