Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Pour protester contre la censure en Russie, le fondateur de Telegram invente une nouvelle façon de manifester

    « Si vous vivez en Russie et soutenez un Internet libre, jetez un avion en papier de votre fenêtre à 19:00” a-t-il partagé sur son compte Instagram

    Le bras de fer bat son plein entre Telegram, une application de messagerie cryptée, et le gouvernement russe. Le 13 avril dernier, le tribunal de Moscou a ordonné le blocage complet de l’application sur le territoire russe. Pavel Durov, le fondateur de Telegram, a décidé de protester en appelant à lancer… des avions en papier.


    Des russes jettent des avions en papier pour protester contre la censure d’Internet.

    C’est une véritable guerre digitale qui a lieu depuis un an en Russie. Au nom de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, le gouvernement russe souhaite une chose : avoir la mainmise sur Internet et contrôler la circulation de l’information. En étant verrouillée, difficile d’accès et totalement cryptée, l’application Telegram s’impose comme l’un des « ennemis » du pays qu’il faut éliminer, de peur de voir se développer en parallèle des cercles de luttes, de discussion et de réflexion.

    « Nous avons survécu à la tentative de censure la plus agressive de l’histoire de l’Internet russe«  – Pavel Durov, fondateur de l’application de messagerie Telegram. 

    Ce dimanche 22 avril, les Russes ont donc entendu cet appel. A 19:00 précises, on pouvait voir voler dans le ciel des avions en papier ayant un seul objectif : contrebalancer la décision du Tribunal. #Larésistancenumérique, impulsée par Pavel Durov, s’est donc organisée pacifiquement et permet à ses auteurs de frapper un grand coup visuellement tout en étant difficilement traçables… Jeter des avions en papier n’a, bien sûr, rien d’anodin dans l’imaginaire collectif : synonyme de liberté ou d’émancipation, l’avion en papier est aussi le logo de l’application Telegram… Tout un symbole.

    Image à la Une : dazeddigital.com

     

     

    Société Paper Planes Pavel Durov

    Commentaires
    Camélia Kheiredine
    Voir tous ses billets
    Newsletter