Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    A LIRE : Une interview incroyable de Stanley Kubrick ressort des archives

    En 1968, le célèbre réalisateur Stanley Kubrick a accordé une interview au magazine Playboy, restée enfermée au fond d’un placard depuis. Cinquante années plus tard, elle vient (enfin) d’être adaptée en un documentaire animé. Une pépite qui vient nous rappeler, une fois encore, le génie du réalisateur de 2001 : L’Odyssée de l’Espace.

    Ce mardi 19 juin sur TMC Cinéma, vous pourrez découvrir le film d’animation 2001 : SPARKS IN THE DARK, l’adaptation en vidéo 3D d’une interview accordée par Stanley Kubrick en 1968. Vingt minutes d’entrevue enregistrées une nuit d’août, durant lesquelles le réalisateur entretient le mystère autour d’un des films les plus commentés de l’histoire du cinéma : 2001, l’Odyssée de l’Espace.

    « Apprécierions-nous toujours autant la Joconde si Léonard de Vinci avait écrit en bas du tableau : ‘Cette femme sourit peu car sa dentition est pourrie’ ? » ironise Kubrick.


    Extrait de 2001, l’Odyssée de l’Espace © Warner Bros.

    Le film, qui à sa sortie n’avait pourtant pas eu bonne presse, est aujourd’hui considéré comme un chef d’œuvre du septième art. Alors que les moyens techniques étaient très limités, les effets spéciaux de 2001, l’Odyssée de l’Espace sont d’une modernité déconcertante. Il ouvrira la voie à de nombreux autres films. George Lucas, le créateur de la saga Star Wars, disait à ce propos :

    « Stanley Kubrick a fait le film de science-fiction ultime. Il va être très difficile pour quelqu’un de venir et de faire un meilleur film… »

    Ce sens du détail, au-delà de l’œil du réalisateur, a été rendu possible par le travail acharné et minutieux de ses équipes, composées – entre autres – de spécialistes ayant collaboré avec la NASA.

    L’obsession de Kubrick était telle qu’il fallait que chaque détail soit validé de sa main, et plausible scientifiquement. Il avait une vision futuriste ultra-documentée.


    La structure pivotante utilisée pour tourner 2001, l’Odyssée de l’Espace
    © Warner Bros.

    Pourtant, l’interview ne porte pas sur les prouesses techniques du film. Toute la discussion gravite autour du sens métaphysique de 2001, l’Odyssée de l’Espace, et la réflexion philosophique à laquelle il invite.

    « Quand on pense aux immenses avancées technologiques faites par l’Homme en quelques millénaires, en moins d’une microseconde à l’échelle de la cosmologie de l’univers, peut-on imaginer l’évolution que des vies plus anciennes doivent avoir connues ? Leur potentiel doit être infini… » interroge le réalisateur.

    Extrait de 2001, l’Odyssée de l’Espace © Warner Bros.

    Un succession de réflexions philosophiques qui plonge le spectateur à nouveau dans l’esprit complexe de Kubrick, à retrouver sur le Replay de TMC Cinéma.

    Image à la une :  Collection Christophel 

    Cinéma 2001 l'Odyssée de l'espace Playboy

    Commentaires
    Newsletter