Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Weed et reggae : Les bons plans de Shaggy pour stopper Daesh

    Interviewé par le Miami New Times lundi 6 juillet, Shaggy – le bien auto-surnommé Mr. Lover Lover – a dévoilé sa stratégie pour éradiquer le mal qui ronge les combattants de Daesh. Le chanteur a avoué ne pas comprendre un tel niveau de haine et de malfaisance, et dédie au groupe terroriste l’un de ses derniers titres, “Go Fuck Yourself” :

    Pourtant il n’entend pas combattre la haine par la haine, au contraire.

    “Si vous êtes capable de couper la tête d’un homme, vous êtes malade […], mais la musique évoque l’émotion. Donc, si ils écoutent de la musique Shaggy ou de la musique reggae, ils ne vont pas vouloir couper la tête de quelqu’un.”

    Il qualifie lui-même ce qu’il fait de “feel-good music”, dont les vibrations peuvent se ressentir dans n’importe quel pays. A vrai dire même quand il dit “allez vous faire foutre”, il le dit avec le sourire : “C’est un titre joyeux, vous savez. Et je l’ai écris quand j’étais heureux. […] Vous pouvez affecter le monde de manière négative, ou vous pouvez l’affecter de manière positive. Je préfère le faire positivement. Parce que ça fait du bien.

    Et d’après lui, les terroristes aussi ne souhaiteraient faire que le bien si ils écoutaient du reggae. Il y’a deux choses qu’amènent le reggae, dit-il : “mettre quelqu’un enceinte, ou être défoncé. Et être défoncé serait la garantie de la paix dans le monde, et donc de la fin des actes terroristes. “Les gens qui planent ne veulent rien tuer. Ils veulent aimer. Il faut qu’ils empaquettent un peu de weed Jamaicaine et qu’ils la distribuent dans les rangs de l’É.I.I.L.
    Quelques kilos de weed, quelques chansons de Bob Marley “et il y’aura la paix”… Seule l’expérience nous dira si le remède marche, mais quitte à prendre de la drogue, mieux vaut la weed que le captagon.

    > Lire l’article de FrancetvInfo : « Le captagon, la drogue des combattants de Daesh ».

    Musique Shaggy WTF

    Commentaires
    Norman Clerc
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter