Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    USA : une liste de chansons utilisées pour torturer les prisonniers

    The Real Slim Shady d’Eminem, Dirrty de Christina Aguilera, Saturday Night Fever des BeeGees, ou encore We Are The Champions, de Queen. La playlist de Noël de Radio Nostalgie ? Raté. Quatre titres emblématiques, parmi une liste de morceaux utilisés comme une arme de torture psychologique par certaines institutions américaines, comme la CIA, sur des prisonniers. Des chansons passées en boucle aux captifs, parfois pendant plusieurs jours, pour les rendre fous.

    Le site AnonHQ recoupe des analyses et des témoignages, issus de sources aussi diverses et sérieuses que le GuardianAndy Worthington, journaliste d’investigation spécialiste de Guantanamo, ou encore les publications des prestigieuses Presses de l’Université de Cambridge, qui dénoncent ces méthodes… et offre ainsi à ses visiteurs, à l’heure des fêtes, la plus amère des compilations. Difficile de savoir si cette pratique est toujours en vigueur aujourd’hui. Mais alors que les méthodes de torture de la CIA viennent de faire l’objet d’un rapport accablant du Sénat américain, c’est un pan peu connu de la torture qui est illustré ici (et qui, à l’inverse de ce que laisse entendre le titre de l’article d’AnonHQ, ne touche pas seulement les prisonniers musulmans).

    Musique USA

    Commentaires
    Newsletter