Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    SYRIE : La lettre ouverte d’Omar Souleyman à son pays

    Omar Souleyman, chanteur de mariage syrien, homme aux 500 albums et phénomène Internet, lance un message d’amour. Alors que dans son pays, l’escalade de l’horreur ne cesse pas, il en appelle à l’unité et à la solidarité.
    Dans le texte qui suit, une lettre ouverte diffusée par Clash Magazine, l’interprète de « Warni Warni » affirme qu’il va lever des fond pour aider ses compatriotes en fuite. Comme à son habitude, il tait ses positions politiques mais n’hésite pas à invoquer le souvenir d’une Syrie d’avant-guerre paradisiaque (quitte à en oublier le régime dictatorial des Assad, père et fils).
    Plein d’espoir, Omar Souleyman imagine dans cette lettre un peuple syrien réconcilié et apaisé. On aimerait partager son optimisme, mais pas facile… Depuis 4 ans, la Syrie, on la fuit ou on y meurt.

    La lettre d’Omar Souleyman :

    « Notre peine pour la Syrie ne faiblit pas,
    Initiés en mars 2013 à SXSW (le festival South by Southwest, NDLR) avec l’aide de nombreux amis, tous les futurs concerts d’Omar Souleyman seront dédiés à aider les Syriens qui fuient vers une vie meilleure.
    Omar Souleyman est lui-même un réfugié, mais pas un exilé, et il subvient tout seul aux besoins d’une famille de 30 personnes. Avec le soutien des promoteurs de ses concerts, il a décidé de lever des fonds pour aider les réfugiés qui fuient la Syrie.
    Nous travaillons avec de nombreuses associations, et en particulier celles qui fournissent une aide médicale urgente à ceux qui en ont besoin pendant leur long, difficile et dangereux périple vers la vie dont ils rêvent.
    Il n’y a pas si longtemps la Syrie était un paradis sur Terre, et il n’y a pas de raison qu’elle ne le redevienne pas. Pendant ce court laps de temps, nous devons nous entraider, autant que nous le pouvons, et montrer au monde les véritables raisons de toute cette souffrance actuelle ».

    Revoir Clique x Istanbul, avec notre portrait d’Omar Souleyman :

    Musique Omar Souleyman Syrie

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter