Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Marcus Roberts

    Un jazzman met en musique les candidatures à la présidentielle américaine

    Marcus Roberts est un pianiste de jazz originaire de Floride. Bien que peu médiatisée, sa carrière a pourtant été prolifique, et il a notamment beaucoup travaillé avec Wynton Marsalis, un célèbre trompettiste. Son dernier projet est étrange et fascinant à bien des égards : Marcus Roberts a élaboré un EP autour du thème de la campagne pour la présidentielle américaine de 2016, comme le révèle le New Yorker.

    Intitulé « Race For The White House », l’EP comporte 4 chansons qui illustrent les campagnes de Donald Trump, Bernie Sanders, Hillary Clinton et Ben Carson.

    Deux républicains et deux démocrates, donc. Son objectif est clair : décrire les personnalités de ces candidats par la musique. Le musicien explique au New Yorker avoir eu l’idée entre deux sessions musicales, en novembre dernier : « Je ne peux pas voir ces personnes. Je les entends, et ils ont tous des personnalités, des tempéraments, des voix et des vitesses de paroles différents« . Marcus Roberts est aveugle depuis son plus jeune âge – il a d’ailleurs étudié dans la même institution qu’un autre musicien aveugle célèbre, un certain Ray Charles.

    « Feel the Bern » s’attaque au candidat démocrate Bernie Sanders, qui vient de remporter le New Hampshire. Le thème – les trois notes qui chantent Feel The Bern – est d’abord repris doucement par le piano, avant d’être joué de manière plus agressive par le saxophone, évoquant la progression dans les discours du socialiste.

    Des quatre morceaux, « It’s My Turn », qui décrit la carrière d’Hillary Clinton, est le plus compliqué et le plus nuancé, explique le musicien.

    Le jazzman dit au New Yorker avoir composé l’EP le plus rapidement possible, pour suivre la campagne au plus près. Professeur de musique en Floride, il espère que les électeurs, et particulièrement les plus jeunes, s’intéresseront de plus près aux candidats en écoutant ses morceaux. Une bonne manière de rappeler que l’art a encore toute sa place dans le débat politique.

    Musique Ben Carson Bernie Sanders

    Commentaires
    Newsletter