Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE SON DU 14 JUILLET : Serge Gainsbourg, « Aux armes et cætera »

    Perçu comme une « odieuse provocation » hier, le morceau, enregistré en 1979, est aujourd’hui un classique. À lire ou à relire : cet article de Didier Francfort dans la revue Vingtième Siècle, « La Marseillaise de Serge Gainsbourg », qui retrace les étapes de la polémique.

    « Allons enfant de la patrie
    Le jour de gloire est arrivé
    Contre nous de la tyrannie
    L’étendard sanglant est levé

    Aux armes et caetera

    Entendez-vous dans les campagnes
    Mugir ces féroces soldats
    Ils viennent jusque dans nos bras
    Egorger nos fils nos compagnes

    Aux armes et caetera

    Amour sacré de la patrie
    Conduis soutiens nos bras vengeurs
    Liberté liberté chérie
    Combats avec tes défenseurs

    Aux armes et caetera

    Nous entrerons dans la carrière
    Quand nos aînés n’y seront plus
    Nous y trouverons leur poussière
    Et la trace de leurs vertus »

    Musique 14 juillet Gainsbourg

    Commentaires
    Newsletter