Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Si Kanye West avait percé dans les années 80

    Deezooit et Minuit amalgament l’esthétique musicale et graphique des années 80 à l'une des plus grandes figures pop contemporaines dans la vidéo « Deezooit Loves Kanye ».

    Depuis sa sortie, « I Love Kanye », le seul morceau a cappella de The Life of Pablo est déjà passé entre les mains de DJ Premier, Hezekiah ou Statik Selektah & Green Lantern. Un groupe de graphistes français l’a à son tour réinterprété. Flavio, Stephan et Simon sont autodidactes, et comme ils viennent tous les trois du XVIIIe arrondissement de Paris ils ont décidé, non sans une pointe d’humour, de s’appeler Deezooit (vous l’avez?). Polyvalents, ils réalisent des clips et des animations pour des morceaux « qui leur plaisent ». « On s’est dit que ça pouvait être pas mal de faire un clip sur « I Love Kanye » alors on a demandé à Mojo jo du groupe Minuit de faire un remix » explique Flavio. À la découverte du morceau remixé, Deezooit imagine un univers empreint de l’influence des années 80. Back to basics, au début de l’ère Internet, du premier MacIntosh, de la Nintendo 8-bits et du lecteur à cassette. « On voulait l’esthétique un peu cheap de ces années la, donner l’impression que ça aurait pu sortir à cette époque en VHS ».

    Si le ton peut faire penser à la vague post-internet qui s’impose progressivement dans les musées, sur les réseaux sociaux et dans les clips (Nekfeu, Kanye ou Yelle l’ont expérimenté), le groupe ne s’identifie pas à ce mouvement : « On s’est rendus compte que ça pouvait s’apparenter au post-internet et même au vaporwave ou au retrowave, mais ce n’était pas forcément inspiré de ça à la base. » Toute cette esthétique officiellement ringarde est officieusement plébiscitée, les pixels et le glitch sont revenus sur le devant de la scène. Le post-internet compte des artistes comme Cory Arcangel, Oliver Laric, Tianzhuo Chen et de nombreux curieux de l’informatique qui sont désormais prisés par les plus grands centres d’art contemporain.

    Deezooit

    Deezooit s’est plutôt concentré sur les prémices d’internet, les premiers logiciels de montage, les incrustations vidéo et le format 4/3. « On a tous la trentaine, les années 80 c’est l’esthétique de notre enfance, on connaissait bien. » Pour ce faire, ils ont détourné des images qui existaient déjà en s’inspirant de nombreuses références des 80’s et des 90’s (Sabrina, David Bowie, Madonna, Chuck Norris ou des images de vieux films X) mais pas seulement. Florio avoue qu’ils ont pris quelques extraits de l’interview de Clique avec Kanye pour certaines incrustations. Respect à celui qui trouvera le passage en question.

    Le groupe de graphistes ne s’arrête pas là : ils ont plusieurs projets en cours, dont un jeu en ligne avec Donald Trump et la création d’un faux documentaire. A suivre.

    Retrouvez notre conversation avec Kanye West :


    Musique Deezooit I Love Kanye

    Commentaires
    Charlotte Vautier
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter