Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Janelle Monàe fait son come-back musical avec « Dirty Computer », un projet afro-futuriste

    Il aura fallu attendre cinq longues années. Janelle Monàe fait son grand retour sur la scène musicale en nous présentant son tout nouvel album Dirty Computer. Si la date de sortie n’a pas encore été révélée, la chanteuse soul de « Tightrope » a mis en ligne vendredi un mystérieux trailer, histoire de nous faire sagement patienter…

    Sur la chaîne YouTube de Janelle Monàe, Dirty Computer est décrit comme un projet combinant un film narratif accompagné d’un album. Nous connaissons Janelle Monàe, actrice : Moonlight (2016), Les Figures de l’ombre (2016).  Nous connaissons Janelle Monàe, chanteuse. Qu’en est-il lorsque les deux casquettes sont portées simultanément  ?

     

    Trente secondes de vidéo suffisent pour s’immiscer dans l’ambiance afro-futuriste du projet. Des plans succincts, des images défilant à toute vitesse… Janelle Monae se met en scène dans une séquence de violence policière qui fait naturellement écho à l’actualité sociale. Son corps est utilisé à des fins scientifiques dans un laboratoire à l’esthétique glaciale et nous pouvons la voir discrètement flirter avec l’actrice Tessa Thompson, le temps d’un plan. Bref, le projet semble vouloir refléter le militantisme de Janelle, connue notamment pour ses engagements afro-féministes.

    Afro-futurisme ou l’engagement à travers l’art

    Ce mois de février est le Black History Month aux États-Unis. Cette période de l’année consiste à honorer et à célébrer l’histoire des noirs aux Etats-Unis, et est souvent l’occasion d’impulser de nouvelles créations. Il n’est pas innocent que le trailer de « Dirty Computer » soit sorti le 16 février dernier, en même temps que le très attendu blockbuster Black Panther. C’est loin d’être une simple coïncidence : les deux œuvres projettent le même leitmotiv, celui de recentrer, à sa juste valeur, la place des femmes et des hommes noirs dans l’art d’aujourd’hui et de demain. L’afro-futurisme est un courant artistique théorisé par l’essayiste Mark Dery dans Black To The Future en 1993. Il en donne la définition suivante :

    « C’est une fiction spéculative qui traite des thématiques et des préoccupations afro-américaines dans le contexte de la technoculture du XXe siècle – et, plus généralement, de la signification afro-américaine qui s’approprie les images de la technologie et d’un avenir prophétiquement amélioré. »

    Mode, musique, art, cinéma, science ou encore spiritualité, l’afro-futurisme s’exprime partout. La dynamique autour de ce phénomène est symptomatique d’une société en plein mouvement puisqu’il est avant tout un courant militant et engagé.

    Pour aller plus loin dans l’analyse de ce concept, la chaîne YouTube « Dust », consacrée à la science-fiction, a mis en ligne une vidéo explicative sur le sujet. De l’histoire d’Uhura, la lieutenante noire de Star Trek en passant par Missy Elliott qui a popularisé le mariage de la science-fiction avec le hip-hop, cette vidéo très graphique vous permettra de mieux comprendre l’essor d’une esthétique futuriste mais surtout afro-américaine…

    Image à la Une : Capture d’écran du trailer « Dirty Computer » de Janelle Monàe. 

    Musique

    Commentaires
    Newsletter