Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Frank Ocean sort de son silence pour remercier Prince

    Sa discrétion est aussi célèbre que son travail. Frank Ocean est pourtant sorti de son silence, à l’annonce du décès de Prince, pour lui rendre un hommage sur son Tumblr. Il le remercie notamment de l’avoir aidé, par sa musique, à assumer son orientation sexuelle – et surtout à en être fier. Ce texte écrit sur le vif, empli d’émotion, est à lire ci-dessous :

    « Je ne vais même pas dire « Repose en paix » car ce n’est pas uniquement de mort qu’il s’agit ici. Je ne l’ai jamais rencontré (j’étais trop nerveux, la seule fois où je l’ai vu) et je ne l’ai jamais vu jouer en live, malheureusement. Je ne connais que les légendes populaires, et ce que j’ai vu et entendu du vaste catalogue inspiré, courageux, virtuose que représente son travail. J’estime qu’il a appris, très tôt, à quel point il ne faut pas porter attention au jugement des autres. Un sentiment contagieux qui semblait ancré dans ses vêtements, ses cheveux, sa guitare et son cri primal. Il est l’auteur de mon morceau préféré, When You Were Mine. C’est un morceau simple, avec une mélodie simple, de celles que tu aimerais avoir créées toi-même, même si tu sais que ce ne serait jamais arrivé  – la marque d’un génie à la fois séduisant et proche. C’était un homme noir et hétérosexuel, dont la première apparition télé s’est faite en bikini et en cuissardes, épique. Je me suis senti plus à l’aise avec mon identité sexuelle grâce à sa liberté affichée, son irrévérence face à des idées éminemment archaïques comme la conformité du genre au sexe biologique, etc. Il m’a poussé à oser, à être dans l’intuition. Son refus du modèle dominant – son travail pour sa propriété intellectuelle – l’inscription du mot « esclave » sur son front, un nom commun changé en symbole… l’ont démontré : sa rébellion contre l’exploitation était entière, authentique. Avant-gardiste, génie à tout point de vue, son influence ne sera pas oubliée de sitôt. Je suis fier d’être un fan de Prince, pour la vie.”


    Cindy Lauper interprète « When You Were Mine » (1983)

    “I’M NOT EVEN GONNA SAY REST IN PEACE BECAUSE IT’S BIGGER THAN DEATH. I NEVER MET THE MAN (I WAS TOO NERVOUS THE ONE TIME I SAW HIM) AND I NEVER SAW HIM PLAY LIVE, REGRETTABLY. I ONLY KNOW THE LEGENDS I’VE HEARD FROM FOLKS AND WHAT I’VE HEARD AND SEEN FROM HIS DEEP CATALOG OF PROPELLANT, FEARLESS, VIRTUOSIC WORK. MY ASSESSMENT IS THAT HE LEARNED EARLY ON HOW LITTLE VALUE TO ASSIGN TO SOMEONE ELSE’S OPINION OF YOU.. AN INFECTIOUS SENTIMENT THAT SEEMED SOAKED INTO HIS CLOTHES, HIS HAIR, HIS WALK, HIS GUITAR AND HIS PRIMAL SCREAM. HE WROTE MY FAVORITE SONG OF ALL TIME, ‘WHEN YOU WERE MINE’. IT’S A SIMPLE SONG WITH A SIMPLE MELODY THAT MAKES YOU WISH YOU THOUGHT OF IT FIRST, EVEN THOUGH YOU NEVER WOULD HAVE – A FLIRTATIOUS BRAND OF GENIUS THAT FEELS APPROACHABLE. HE WAS A STRAIGHT BLACK MAN WHO PLAYED HIS FIRST TELEVISED SET IN BIKINI BOTTOMS AND KNEE HIGH HEELED BOOTS, EPIC. HE MADE ME FEEL MORE COMFORTABLE WITH HOW I IDENTIFY SEXUALLY SIMPLY BY HIS DISPLAY OF FREEDOM FROM AND IRREVERENCE FOR OBVIOUSLY ARCHAIC IDEAS LIKE GENDER CONFORMITY ETC. HE MOVED ME TO BE MORE DARING AND INTUITIVE WITH MY OWN WORK BY HIS DEMONSTRATION – HIS DENIAL OF THE PREVAILING MODEL…HIS FIGHT FOR HIS INTELLECTUAL PROPERTY – ‘SLAVE’ WRITTEN ACROSS THE FOREHEAD, NAME CHANGED TO A SYMBOL… AN ALL OUT REBELLION AGAINST EXPLOITATION. A VANGUARD AND GENIUS BY EVERY METRIC I KNOW OF WHO AFFECTED MANY IN A WAY THAT WILL OUTRUN OBLIVION FOR A LONG WHILE. I’M PROUD TO BE A PRINCE FAN(STAN) FOR LIFE.”

    Musique Frank Ocean Hommage

    Commentaires
    Newsletter