Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À VOIR : FKJ questionne les frontières avec son clip « Why are there boundaries »

    Le producteur et multi-instrumentiste FKJ revient avec un nouveau clip qui questionne la notion de frontières. Français et Néo-zélandais, longtemps numéro 1 d’iTunes à travers le monde et grand voyageur depuis toujours, il apporte une grille de lecture artistique à cette question d’actualité.

    Ci-dessous, French Kiwi Juice (c’est également le nom de son album, sorti le 3 mars) raconte son ressenti pendant le tournage du clip. Il a été tourné à Tijuana avec une équipe locale, aux abords de l’une des frontière les plus scrutées au monde (et particulièrement depuis l’accession de Donald Trump au fauteuil de président) : celle entre le Mexique et les États-Unis.

    « Why are there boundaries n’est pas un clip banal. Il va beaucoup plus loin : c’est un symbole. Nous avons choisi la frontière la plus iconique au monde pour dénoncer avec poésie cette tendance à construire des murs, et cette peur de l’inconnu qui est devenue un souci mondial et l’un des sujets principaux commentés par les médias au quotidien. Nous avons tourné dans l’immensité et la sécheresse du désert mexicain. (…) Nous avons tourné dans les favelas de Tijuana, connue pour être l’une des villes les plus violentes au monde depuis plusieurs décennies. Nous étions prêts à prendre de vrais risques pour atteindre notre objectif artistique. Se retrouver à la frontière du Mexique et des États-Unis était important pour nous, et n’a pas été une tâche facile. » – FKJ

    Sur la question de l’existence des frontières en tant que construction de l’Homme, de leurs évolutions et de leurs significations sur le temps long, vous pouvez lire l’excellent travail du géographe Christian Grataloup qui se décline en plusieurs ouvrages, dont Faut-il penser autrement l’histoire du monde ? (éd. Armand Colin,

    Musique À voir FKJ

    Commentaires
    Newsletter