Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    QUI ÊTES-VOUS : Chloe et Halle, soeurs, chanteuses et protégées de Beyoncé

    Chloe et Halle ont 16 et 18 ans. Rendues célèbres grâce à leurs reprises de Beyoncé postées sur Internet, elles ont rejoint le label de la star, "Parkwood Entertainment". Rencontre avec les nouvelles protégées de Queen Bee, qui font actuellement la première partie de son Formation Tour, jusqu'au 2 octobre.

    Qui êtes-vous ?
    Halle : Nous sommes Chloe et Halle, deux jeunes filles noires qui s’expriment à travers la musique : ça nous permet de sortir de notre zone de confort et de perdre nos peurs. Nous adorons créer des choses qui nous inspirent et, surtout, nous aimerions inspirer les autres.

    Qui vous inspire ?
    Halle : Billie Holiday avant tout, depuis mes 5 ans. Il y avait cette bibliothèque en face de chez nous où ils vendaient quelques CDs. J’ai vu ce disque avec une couverture rose et j’ai demandé à ma mère de me le prendre : c’était un CD de Billie Holiday. Je l’ai tellement écouté ! Elle m’a appris à écouter ma voix, et je lui en serai toujours reconnaissante.


    « I am a fool to want you », la chanson préférée de Halle.

    Chloe : J’ai grandi en écoutant les Destiny’s Child et Beyoncé. Et, récemment, je suis tombée amoureuse de tUnE-yArDs : c’est un génie musical. J’aime aussi Frank Ocean, FKA Twigs, Grimes … Je suis attirée par la musique qui me donne à la fois de bonnes ondes et me pousse à me questionner.

    J’aime les choses qui sont hors normes, l’extraordinaire.


    « Bizness » de tUnE-yArDs sorti en 2011.

    Comment la musique est-elle devenue si importante dans votre vie ?
    Chloe : Nos parents ne sont pas musiciens ou chanteurs, mais ils ont toujours eu du goût pour la bonne musique. Les chanteurs qu’ils aimaient allaient de Marvin Gaye à Robin Thicke. C’est peut-être ce qui a formé nos oreilles, ce qui fait qu’aujourd’hui, nous aimons ce que nous aimons .
    Halle : Nous sommes chanceuses d’avoir déjà trouvé notre passion, malgré notre jeune âge.

    Vous avez commencé à vous faire connaître grâce à Internet et notamment, grâce à Youtube…
    Chloe : Internet est une ressource incroyable. Vous pouvez y apprendre tellement de choses, acquérir tant de compétences, tout en étant indépendant. Ma sœur et moi avons appris la guitare, le piano et aussi la production juste en regardant les autres personnes partager leurs expériences.
    Halle : Quand nous avons commencé à faire des reprises, nous ne prenions pas cela très au sérieux.

    « Quand nous avons posté notre première vidéo, nous avons été heureuses et étonnées d’avoir 100 vues. »

    « Pretty Hurts » de Beyoncé, une des nombreuses reprises faites par le duo. 

    À quoi ressemblaient vos vies au moment où vous avez commencé à faire ces reprises sur Youtube ?
    Halle : Nos vies étaient très semblable à la vie que nous menons aujourd’hui, à quelques détails techniques près. Nous aimons toujours être toutes les deux, créer et écrire de la musique. Nous aimons l’arranger, comme nous le faisions avant. Rien n’a changé à part les opportunités et les bénédictions qui nous sont arrivées et qui nous arrivent encore.

    Pourtant lorsque l’on regarde tout le chemin parcouru en quelques années, de votre salon au Stade de France, cela paraît fou…
    Chloe : Oui, c’est ahurissant même. Mais depuis que nous sommes des petites filles, nous savons au plus profond de notre cœur que nous ferions ce que nous aimons pour le reste de nos jours.

    Nous ne savions pas jusqu’à quel point, ni à quelle vitesse ces choses tombées du ciel nous arriveraient. Mais cela a toujours été notre passion et nous nous disions déjà que nous allions faire de la musique pour toujours.

    Avoir été signées par Parkwood (le label de Beyoncé, NDLR) nous a ouvert beaucoup de portes.
    Halle : Nous ne savions pas que cela allait nous arriver si vite, ni que notre mentor serait la plus grande star du monde. Nous avons travaillé dur depuis toujours. Le voyage fut long mais maintenant que cela nous arrive, c’est pour de bon.

    Quels conseils Beyoncé vous donne-t-elle en tant que mentor, productrice et coach ?
    Halle : La principale chose qu’elle nous dit est de croire en nous-mêmes et de continuer à avancer. Cela peut paraître cliché, mais pour nous cela a beaucoup de sens car notre musique est complexe et différente de ce qui est mainstream aujourd’hui. Cette différence, elle nous encourage à l’entretenir.

    Chloe : Je crois que les légendes dépassent les règles, et poussent les choses hors des cadres. Un jour nous espérons être elle, et avoir le même impact que sa musique.

    C’est incroyable d’avoir, à ses côtés, quelqu’un qui a déjà parcouru ce chemin et qui nous guide dans nos prises de décisions. Elle nous dit ce qu’elle aurait fait à notre place.

    Votre relation est-elle professionnelle ou familiale ?
    Halle : Aujourd’hui, notre relation est de l’ordre de la famille. Les deux premières fois que nous l’avons rencontrée nous étions impressionnées comme des fans. Maintenant, elle est comme notre tante préférée.

    Votre description Twitter, c’est : « Chacune de nous est une  goutte, ensemble nous sommes un océan ». « Drop » («goutte» en français) est-elle la chanson la plus importante de votre nouvel EP ?
    Chloe : Je pense qu’elles sont toutes importantes, mais « Drop » a été notre première « bonne chanson ».

    Dans ce morceau, on parle à la musique. On s’adresse à une chanson comme à un petit ami :

    « Baby I get sick of you
    You’re that same old tune
    I don’t ever wanna hear you again »

     ( En version française : « Bébé, j’en ai marre toi, tu es ce vieil air que je ne veux plus jamais entendre », NDLR)

    Quelle était l’ambition de votre premier EP, Sugar Symphony ?
    Chloe : En créant notre premier EP, notre unique souhait était de montrer une vaste étendue de nos capacités. Nous avons la ballade : « Fall », la chanson pour danser : « Thunder », mais aussi les trois autres titres du projet qu’il est difficile de catégoriser. Nous écrivons depuis toujours. Près de 300 chansons déjà écrites attendent à la maison. Nous ne voulons qu’une chose : les sortir au plus vite.

    Comment votre succès a-t-il été perçu par votre famille ?
    Chloe : Notre famille nous soutient énormément. Nos parents et notre petit frère nous accompagnent dans certains voyages. Nous sommes très proches les uns des autres et échangeons constamment. Ma sœur continue d’étudier grâce à l’école « à la maison ». Nos parents nous disent de rester humble face au succès et de garder les pieds sur terre.

    Je pense que cet univers nous fera changer malgré tout. Mais si c’est le cas, nous voulons devenir de meilleures personnes.

    Beyoncé vous parle-t-elle de la gestion du succès ?
    Halle : En évoluant à côté d’elle, Beyonce nous apprend l’élégance. Nous avons rencontré toute sa famille. Malgré le fait qu’ils soient au sommet, ils restent les gens les plus gentils et humbles que nous connaissions. À leurs côtés, nous réalisons que la clé, c’est de rester reconnaissant, humble et gentil. C’est ce qui vous fait aller loin.

    Vous êtes très connectées à vos fans, notamment grâce aux réseaux sociaux. Quelle est votre relation avec votre public ?
    Chloe : Nous sommes de grandes fans des réseaux sociaux. Nous pensons que c’est un très bon moyen de rester connectées avec les personnes qui nous soutiennent, ceux qui vont se déplacer pour acheter notre EP, et qui vont partager nos chansons. Nous voulons savoir ce qu’ils pensent et ressentent. Même au-delà de la musique, nous voulons les connaître en tant que personne. C’est une ressource énorme. Ce sont comme des amis.
    Halle : Les amis se soutiennent les uns les autres, et c’est ce qu’ils font avec nous.

    Vous avez eu la chance de croiser de nombreuses personnalités depuis le début de votre carrière. Quelle a été votre plus belle rencontre ?
    Chloe : Madame Obama… C’est une personne extrêmement inspirante pour nous en tant que jeunes femmes noires. Nous sommes très fières de notre couleur de peau. Nous pensons qu’il est très important d’avoir confiance en ce que l’on est. Son message au monde est incroyable. Elle nous a dit de continuer à faire notre musique, qu’elle a de l’importance. Cela nous a beaucoup touchées.

    Musique Beyoncé Chloe x Halle

    Commentaires
    Elena Amalou
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter