Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Droit à l’avortement : Mary J. Blige, John Legend, Bon Iver, Björk et des dizaines d’artistes s’engagent

    Alors que Donald Trump s'attaque de front à l'interruption volontaire de grossesse, une trentaine d'artistes ont réuni des morceaux inédits dans un coffret de vinyles, qui sera vendu au profit du Planning familial américain.

    Le nouveau président des États-Unis, Donald Trump, est ouvertement hostile à l’interruption volontaire de grossesse (en témoigne sa décision d’interdire les financements à des ONG qui soutiennent l’avortement et sa nomination toute fraîche, à la Cour Suprême, de Neil Gorsuch – un juge ouvertement opposé à l’IVG). Couper les crédits du planning familial américain était donc, plutôt logiquement, l’une de ses promesses phares de campagne.

    Cette institution de santé publique, en activité depuis plus d’un siècle, a déjà accueilli une Américaine sur cinq, selon ses chiffres. En réaction au durcissement de la parole et de l’action gouvernementales, des artistes de premier plan ont décidé d’agir à leur manière.

    Ralliés en collectif/groupe de travail informel, ils ont réuni plusieurs œuvres inédites en un coffret de vinyles qu’ils mettront bientôt en vente au profit intégral du planning familial, rapporte le magazine Billboard.

    Le groupe, appelé « 7 inches for Planning Parenthood » (« un 45 tours pour le Planning Familial », en VF), est composé de musiciens (John Legend, Mary J. Blige, Feist, Björk, Mary J. Blige, Bon Iver, Common, le groupe Chvrches et bien d’autres), d’artistes plasticiens engagés comme Rashid Johnson (qui œuvre également pour préserver la maison d’enfance de Nina Simone), et d’écrivains comme la romancière canadienne Margaret Atwood – ceux-là se sont occupés de la direction artistique et des textes qui accompagnent le projet.

    planned1
    Une image du coffret © Planned Parenthood.

    Ils se sont mobilisés à l’initiative d’un membre du groupe The Nationals, Matt Berninger, et de leur manager Brandon Reid. Appuyés par deux autres Brandon – l’un, Brandon Stosuy, haut placé chez Kickstarter, l’autre, Brandon Minoy, en charge de l’événementiel au Planning familial – ils ont d’abord démarché Björk, qu’ils n’ont pas eu de mal à convaincre. Très vite, le reste a suivi.

    Pour annoncer le coffret de vinyles, le collectif a édité une série de petites vidéos, dont voici la première :

    John Legend et St. Vincent chantent « Lovin’ You » de Minnie Riperton, une reprise dans laquelle Zach Galifianakis ne manque pas de mettre son grain de sel.

    La date de sortie du coffret devrait être annoncée dans les jours qui viennent. En attendant, une chose est sûre : ton léger, guest-stars et packaging soigné, l’opération se démarque des habituels tracts de sensibilisation aux enjeux du Planning familial. Elle n’en perd pas pour autant de sa pertinence face à l’ampleur du combat : il y a un an, en mars 2016, Donald Trump avait tout de même suggéré de punir les femmes qui avortent, avant de se rétracter.

    Photographie à la Une – capture d’écran de la vidéo YouTube de Planned Parenthood.

    Musique Planning familial USA

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter