Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Clique x A.P.C.

    C’est à l’occasion de la présentation de sa collection lors de la Fashion Week de Paris que nous avons rencontré Jean Touitou, l’homme derrière A.P.C. Créée en 1987, A.P.C. est aujourd’hui une maison de création à la portée mondiale. Elle compte près de mille employés et plus de 300 points de vente à travers le monde, à New-York, à Paris, au Japon…

    A la sortie de l’événement, Catherine Deneuve partage avec nous son engouement pour A.P.C. et pour le travail de son fondateur : « C’est pas de la mode, c’est autre chose. C’est intemporel. J’aime le soin qu’il apporte aux matières, aux coupes. Ça a l’air d’être très simple, et en même temps c’est très complexe, et l’air de rien, c’est très sophistiqué ».

    Alors que l’on visite ensemble son atelier, Jean Touitou revient sur l’histoire de sa marque. Tout au long de l’histoire d’A.P.C., Jean Touitou a mis un point d’honneur à conserver son indépendance financière, à viser l’équilibre entre commerce et vocation artistique.

    “J’ai appris en France que j’étais Juif”

    Jean Touitou nous raconte que c’est en arrivant à Paris, très jeune, qu’il a pris conscience de l’existence même du racisme et l’antisémitisme. C’est au contact de ses camarades d’école, au quotidien, qu’il a réalisé leur poids dans la société française

    “Kanye West, je ne savais pas qui c’était”

    Dans le studio de musique d’A.P.C., Jean Touitou nous évoque sa première rencontre avec Kanye West. À l’époque, il n’a aucune idée de son identité. Deux heures de conversation passionnée et un « au fait, tu fais quoi dans la vie ? » plus tard, une amitié est née – elle aboutira sur une collaboration .

    “Je ne me considère pas comme Français”

    Entre deux anecdotes sur ses rencontres et ses débuts, Jean Touitou se dit “déçu” par la France : « Le politiquement correct dirige la France. Il n’y a plus de liberté de pensée dans le pays de la liberté de pensée ». En cause, entre autres, l’idée de tolérance : « Pour moi, il n’y a que l’amour où la haine. La tolérance, je ne supporte pas ce truc-là. (…) Je préfère qu’on me dise ‘T’es pas chez toi, fous le camp’ plutôt qu’on me tolère».

    « Moscovici, c’est une burne »

    Le PS ? « Ils devraient se faire un dictionnaire avec leurs expressions ». Montebourg, Moscovici ? « Des totales burnes ». Surtout Arnaud Montebourg, qui « tient une conférence dans l’une des plus  prestigieuses universités américaines » mais qui n’est « pas capable de faire redémarrer une entreprise de soutiens-gorge ». Sans parler du Made in France, « une escroquerie monstrueuse ».

    « C’est aussi craignos d’être à fond hipster que d’être habillé comme un banquier »

    « Death to hipsters » (« mort aux hipsters ») : c’est, au hasard, l’un des milliers de tweets assassins de Jean Touitou. Aujourd’hui, il s’en excuse en riant : « Finalement, c’est la moitié de mes clients ». Mais, explique-t-il, « Je n’en pouvais plus de tous ces mecs avec les mêmes tics. Aujourd’hui, les garçons ne prennent aucun risque avec la mode ». Lui, en tout cas, continue d’en prendre. Il le révèle à Clique : « Je suis en train de créer une nouvelle marque ».

    Mode Clique x Jean Touitou

    Commentaires
    Mouloud Achour
    Rédacteur en chef
    Voir tous ses billets
    Newsletter