Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Dj Khaled clique tv

    8 choses à savoir sur DJ Khaled

    Il s’appelle Khaled bin Abdul Khaled

    Khaled bin Abdul Khaled, alias Dj Khaled, est né le 26 novembre 1975 à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, de parents palestiniens venus s’installer aux États-Unis. Si l’atmosphère jazz de la ville a beaucoup influencé sa carrière, sa chambre était plutôt placardée de posters de Dr Dre ou encore de 2Pac.


    Le jeune DJ Khaled.

    Sam Cook, sa famille et la house music

    Dj Khaled s’est confié à la revue américaine The Fader : « Je suis arabe, je suis musulman, je suis palestinien et américain. (…) Mes parents écoutaient de la musique arabe à la maison, mais ils m’ont toujours soutenu et me laissaient jouer ma musique dans le garage et dans ma chambre » dit-il. « À part le hip-hop j’écoutais Sam Cooke, Michael Jackson, The Isley Brothers, Isaac Hayes. À un moment, j’étais dans la house music. J’ai aussi écouté de la culture music : Beres Hammond, Morgan Heritage, Bob Marley. Je suis passé par tellement de vibes différentes. »

    Il a commencé par des petits boulots

    Son père est arrivé aux États-Unis avec 20 dollars en poche, et s’en est sorti en bradant des vêtements depuis le coffre du van familial. En âge de travailler, DJ Khaled est à son tour devenu vendeur, mais dans un magasins de sport, « l’un de ses jobs favoris. » À son arrivée à Miami en 1994, alors âgé de 19 ans, DJ Khaled a décidé de se consacrer entièrement à la musique. Dans une interview à Tech Insider, il se souvient « d’avoir dormi à même le sol au milieu de ses disques, ou dans sa voiture. »

    Il a fait un mois de prison

    Maintes fois arrêté pour conduite sans permis, le jeune DJ Khaled a fini par écoper de trois mois de prison, dont un mois ferme. Derrière les barreaux, il a une révélation : « Je ne suis pas un criminel, mais cela m’a ouvert les yeux. Le jour où je suis sorti, je suis allé direct à Miami avec mes disques. J’avais l’impression que sinon j’aurais des ennuis », a-t-il jugé après coup, dans une interview au magazine américain Complex.


    DJ Khaled dans son appartement de Miami, qu’il n’a pas quitté depuis 20 ans.

    Barack Obama est l’un de ses fans

    Dj Khaled vise très haut ; plus que des tubes, son objectif est d’écrire des hymnes. En 2013, Barack Obama a ouvert son traditionnel dîner des correspondants avec le morceau « All I Do Is Win », de Dj Khaled, se fendant d’un « Que pensez-vous de ma nouvelle musique d’entrée? ».


    « All I do is win » (en version française « Tout ce que je fais, c’est gagner ») diffusé en ouverture du traditionnel dîner des correspondants à la Maison-Blanche en 2013. Le clip original est à voir ici.

    Il a demandé Nicki Minaj en mariage

    Acte promotionnel ou réel coup de foudre ? Quoiqu’il en soit, DJ Khaled a bel et bien demandé la rappeuse américaine en mariage, en direct sur la chaîne MTV et avec ces mots : « Nicki Minaj, je suis sur MTV, je vais être honnête avec toi ; je t’aime. Je t’adore, je te veux, je veux que tu sois à moi (…) « Nous avons les mêmes symptômes, on souffre tous les deux du succès. Je te comprends, c’est pourquoi tu as besoin d’un homme comme moi dans ta vie ».

    Get More:
    DJ Khaled, Music News

    La demande en mariage de DJ Khaled sur MTV, le 25 juillet 2013.

    La chanteuse n’a pas tardé à conclure cet épisode médiatique, rappelant que « personne dans la vraie vie ne l’a pris au sérieux. Tout le monde m’a dit ‘LOL, Khaled est fou’. (…) Il a dit ça pour rire, il n’est pas attiré par moi. On est frère et soeur. » La déclaration, accompagnée d’une bague de fiançailles, était donc, visiblement, surtout une façon pour DJ Khaled de promouvoir son septième album intitulé Suffering From Success et son dernier single en collaboration avec Nicki Minaj, baptisé « I Wanna Be With You. »

    Voir le clip de « I Wanna Be With You » ft. Nicki Minaj, Future & Rick Ross :

    Il est avant tout un producteur

    Il a créé son label « We The Best » en 2007, affilié au label Def Jam, et qui inclut en outre Ace Hood, Mavado et Vado. Au magazine américain Complex, il s’enorgueillit de « tout faire : la production vocale, l’arrangement vocal, le mix. Je veux que les choses soient claires. Je suis l’un des meilleurs producteurs de notre époque. (…) Si vous cherchez à faire un hit, venez me voir et je vous le donnerai. »

    Snapchat, « la clef du succès »

    Deux millions de personnes le suivent sur Snapchat (sous le pseudo « khaled305 »). Sur son compte, dédié à ses fans, le rappeur distille ce qu’il appelle les « clefs du succès », dont les deux principales sont : Dieu et le précepte « never give up » – i.e. »ne jamais abandonner » en français, comme il l’a résumé dans une interview au New York Times. L’emoji de la clef apparaît même sur la couverture de son dernier album Major Key. Une autre formule caractéristique réapparaît au fil de ses storys : la formule ‘fan luv‘, expression de son amour inconditionnel pour ses fans.

    Musique DJ Khaled Hip-Hop

    Commentaires
    Nina Masson
    Journaliste
    Voir tous ses billets
    Newsletter