Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Choqués par des extraits du Coran, ils découvrent qu’il s’agit de la Bible

    Alexander Spoor et Sacha Harland, deux YouTubeurs néerlandais, ont caché une Bible sous la couverture d’un Coran. Ils en ont lu les passages les plus insoutenables à des passants, avant d’enregistrer leurs réactions :

    « Ces derniers temps, l’islam est scruté de toutes parts et souvent montré du doigt comme étant une religion agressive, qui n’a pas sa place en Occident… disent-ils dans leur vidéo YouTube, pour expliquer leur expérimentation sociale. Mais que dire du christianisme, une religion qui a eu une grande influence sur notre culture ? » Les extraits de la Bible qu’ils ont sélectionnés, précisent-ils, sont les plus choquants et les plus « contradictoires avec les normes et valeurs de l’Occident »

    Parmi ces extraits : « Si vous ne m’écoutez pas et ne mettez pas tous ces commandements en pratique, (…) vous mangerez la chair de vos fils, vous mangerez la chair de vos filles » – Lévitique 26 : 33-35  (issu de l’Ancien Testament, un texte saint partagé avec la religion juive) ou « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme »  – Timothée 2:12 (tiré du Nouveau Testament, uniquement chrétien – Timothée était le disciple et le compagnon de Paul, apôtre de Jésus).

    Premières réactions : des mimiques de dégoût et d’indignation. Et puis les petites remarques fusent. Elles vont du « Couper les mains des gens… bon, apparemment, c’est leur façon d’être, mais… » à « on dirait que le Coran est plus violent que la Bible ».

    Lorsque les deux YouTubeurs révèlent que les passages appartiennent en fait à la Bible, la suprise est totale : une jeune fille avoue qu’elle n’aurait jamais imaginé trouver autant de violence et de sexisme dans le christianisme. Un passant, penaud, admet que sa vision des textes religieux et du message qu’ils diffusent est pleine de « préjugés », même s’il cherche à les éviter. À méditer.

    Société Pays-Bas Religion

    Commentaires
    Newsletter