Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE CLIP DU JOUR : « Tout va bien » d’OrelSan, co-produit par Stromae et réalisé par Greg&Lio

    Pour le deuxième clip de son nouvel album La fête est finie, OrelSan a choisi de mettre en images le morceau « Tout va bien » co-produit par Stromae :

    Le 20 octobre dernier, Orelsan a sorti son troisième album en solo, récompensé d’un disque de platine en moins d’une semaine. Un très gros coup de pression amorcé un mois plus tôt avec l’incroyable clip en plan séquence du single « Basique », partagé massivement au point de devenir numéro un des tendances YouTube pendant près d’une semaine.

    Pour mettre en images « Tout va bien », l’artiste a rempilé avec le duo de réalisateurs Greg&Lio ; toute l’équipe est repartie tourner à Kiev en Ukraine, ville à l´architecture massive où ils avaient filmé « Basique ». « Tout va bien » marque une rupture : c’est l’un des deux morceaux co-produits par Stromae sur le projet, et là où « Basique » était brut et très rythmé, ce nouveau clip parsemé d’effets spéciaux présente un OrelSan qui oscille entre la pudeur et le cynisme pour décrire des situations tragiques avec beaucoup de naïveté, comme s’il les expliquait à un enfant.

    Dans une ville peuplée d’individus dépressifs et de militaires, OrelSan essaie de transformer les rues en terrain de jeu et trouve des excuses bidons pour expliquer les conditions de vie d’un SDF, d’une femme battue ou encore les causes de la guerre. :

    « Si le monsieur dort dehors, c’est qu’il aime le bruit des voitures […] Si elle a du bleu sur le corps, c’est qu’elle a joué dans la peinture […] Si les Hommes se tirent dessus, c’est qu’y’a des vaccins dans les balles… »

    Et pour finir, plusieurs détails qui tuent :

    À la fin du clip, l’enfant qui accompagne Orelsan s’exprime face caméra en Ukrainien, sa langue d’origine. Des mots que les réalisateurs et le rappeur ont choisi de traduire par « Tout va bien », le titre du morceau, alors qu’en réalité il dit : « Ne croyez pas tout ce qui est écrit »

    Puis, sur sa page Facebook, Orelsan a partagé la vidéo avec comme légende trois emojis singes correspondant aux fameux singes de la sagesse, symbole d’origine asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains : le premier les yeux, le deuxième la bouche et le troisième les oreilles. Et en effet, dans le clip, l’enfant reproduit ces trois attitudes. Des statuettes des trois singes ont également été glissées dans une des scènes.

    Le 8 décembre 2017, OrelSan a décidé de dévoiler les coulisses de ce tournage exceptionnel en publiant sur sa chaîne Youtube le making-of du clip « Tout va bien ». Dans cette petite vidéo, on peut notamment apprécier le travail des techniciens qui ont réalisé les différentes structures monumentales en forme de robot et de rubik’s cube géants. On se rend compte ainsi de la conséquence logistique et humaine de ce tournage qui a demandé énormément de travail et d’organisation de la part des deux réalisateurs Greg et Lio.

    Le making of du clip « Tout va bien » tourné en Ukraine. 

    (Re)voir la conversation exceptionnelle de Mouloud Achour avec OrelSan. Au programme : un commentaire approfondi de son nouvel album, l’évolution de son parcours et sa passion pour les mangas et les jouets.


    Image à la une : capture d’écran de « Tout va bien » d’OrelSan.
    Article mis à jour le 8 décembre 2017.

    Musique Orelsan Stromae

    Commentaires
    Newsletter