Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À VOIR : le retour aquatique de Flavien Berger avec « Brutalisme »

    Le nouveau clip « Brutalisme » de Flavien Berger renverse la température et nous invite à faire un tour sur la plage d’Acapulco. On se noie dans le bain de ses souvenirs : du bleu, une armure et un amour perdu. « Brutalisme » est un nouveau mirage, le premier de son album Contre Temps qui sortira à l’automne. Une bonne raison de s’y plonger dès maintenant.

    Un chevalier en armure dans un taxi submergé d’eau qui traverse un long tunnel. « Un peu plus de minutes avant jamais » sont les premiers mots de « Brutalisme » ; ces minutes qu’on étire à l’infini pour la retenir et ne pas laisser demain la dévorer. Le clip raconte le souvenir d’une rencontre amoureuse qui a pris fin sur le sable d’Acapulco, où une femme en kimono rouge trace un cœur circulaire avec son quad. On est sous les Tropiques, mais c’est l’hiver. Le béton se dresse face à la mer : « la ville est brutale, elle sent le cuivre et le citron vert« , déroule le poète de l’électro française.

    Le clip oscille entre la froideur d’une armure (étrangement sensible) et le souvenir chaud d’Acapulco. Entre les deux, un long vol d’oiseau mécanique. L’avion nous relie et nous sépare – vite.

    L’homme acier ère désormais dans les tours bleutées d’une banlieue parisienne, loin d’un souvenir encore tiède. Le clip nous offre de sublimes images aériennes de ces « Tours Nuages » de Nanterre, où les fenêtres en forme de goutte d’eau sont un écho à l’univers poétique de Flavien Berger. Dans sa bouche, la mélancolie devient légère, presque joyeuse…

    Trois ans après son premier album Léviathan, l’artiste français revient avec un titre moins électro, plus pop, mais toujours aussi perché. On ne succombe pas aux effluves de « Brutalisme » qui nous rappelle parfois « Océan Rouge » dans le texte (« tu t’abandonnes à la chaleur des paysages aquatiques ») et la douceur mélodieuse. On est une nouvelle fois en suspension, léger et haut, très loin et proche à la fois.

    Le nouvel album de Flavien Berger, Contre temps, sortira à la rentrée, aux prémisses de l’automne. En attendant, c’est une promesse : l’été sera long.

    Trois dates à retenir pour ce virtuose de la scène habitué des festivals :
    – le 5 juillet à Paris pour une carte blanche au Festival Days Off
    – le 15 juillet à Dour au Dour Festival
    – le 21 juillet à Hyères au Midi Festival

    Image à la une : capture d’écran du clip « Brutalisme » de Flavien Berger.

    Musique Brutalisme Contre Temps

    Commentaires
    Pauline Baduel
    Journaliste
    Voir tous ses billets

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter