Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    CLIQUE REPORT : On était au concert de Damso à l’Accorhotels Arena

    Mise à jour du 7/12/2018 : 404Billy, le rappeur qu’on retrouvait en première partie du concert a dévoilé « RVRE » un morceau en featuring avec Damso.

    Vous le savez déjà : Lithopédion fait partie du club très fermé des albums qui ont marqué l’année 2018. À la fois inattendu (on ne s’est toujours pas remis du morceau « Julien » et de « Aux Paradis »), profond (« William »), léger (« Humain ») et nwaar (« Tard La Night »), le projet a été certifié double platine en quelques mois.

    Ce mardi 4 décembre, le Dems était sur la scène de l’Accorhotels Arena pour présenter son bébé (ou plutôt devrait-on dire son « embryon calcifié issu d’une grossesse extra-utérine« ?). Clique était présent.

    Bercy s’éveille. Le show s’ouvre sur sur une première partie assurée par 404Billy. On l’avoue : on était passés à côté du jeune rappeur originaire de Villiers-le-Bel. On vous recommande vivement de garder un œil sur lui et de commencer (comme l’auteure de ces lignes) une session de rattrapage en écoutant son projet Hostile .

    Vingt minutes plus tard, Damso fait son entrée sur la scène. Jogging-noir-t-shirt bleu-comme-à-la-maison. Quasiment seul sur scène, sans backer, il entame directement par « Feu de Bois » et déroule le fameux couplet :

    « Feu de bois, jeu de voix, suis-moi, je te veux pas, fuis-moi, je te veux toi / Feu de bois, jeu de trois, un des deux est de moi, un des trois est de nous, aidez-nous, aidez-moi / Feu de bois, jeu de bois, tu me dois, Dieu te voit, montre-moi que du doigt ce que t’as fait de moi / Creux de joie, que de rois, fée des bois, fais de moi ce qu’on a fait de toi. » Le public le tente. Peu y parviennent.

     

    Voir cette publication sur Instagram

     

    Si c’n’est celle-ci.

    Une publication partagée par DAMSO (@thedamso) le

    S’en suit un concert durant lequel le Dems ne se contente pas de Lithopédion. Il revient sur ses classiques, depuis l’époque de Ipséité et de Batterie Faible : « Amnésie », « Débrouillard », « BruxellesVie », « B. #QuedusaalVie », « E. Signaler », « Θ. Macarena », « N. J Respect R » (qu’il laisse chanter de A à Z au public)… Autant de morceaux que l’on redécouvre avec plaisir, et qui nous font prendre conscience une fois de plus de l’hyper-productivité du rappeur belge.

    Pour ce grand concert, Damso n’a pas manqué d’invités surprise : Kalash débarque sur scène pour interpréter « Mwaka Moon », suivi par Angèle pour « Silence », Vald sur « Vitrine » et bien évidemment Orelsan pour le récent « Rêves bizarres ».

    Le clip « MONEY MWAKA » de Kalash, filmé en back-stage du concert
    de Damso à l’Accorhotels Arena.

    Bilan ? La salle est heureuse d’avoir eu l’occasion de re-vibrer au rythme de Batterie Faible et Ipséitén et d’avoir découvert en live Lithopédion et sa scénographie en dôme de lumière. Personnellement, on a aussi été impressionnés par le solo de guitare de Matthieu (MattRach), une vraie gifle instrumentale, rare sur un concert de rap français. Verdict : on met un « Vie » sur le Lithopédion Tour.

    C’est aussi l’occasion parfaite pour (re)voir « Tout s’est passé comme prévu (sauf l’imprévisible) », la conversation entre Damso et Mouloud Achour. Une prise de parole exceptionnelle durant laquelle tous deux ont pu parler éducation, religion, noirceur de l’âme, relations femmes-hommes et… Mylène Farmer.


    Le Clique x Damso : tout s’est passé comme prévu (sauf l’imprévisible). 

    Image à la une : © Titouan Garnier / 2HIF.

    Musique Accorhotels Arena Bercy

    Commentaires
    Newsletter