Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    ambermark

    COUP DE CŒUR : le premier EP d’Amber Mark, à mi-chemin entre Abra et Ibeyi

    Amber Mark, 23 ans, sort ce vendredi "3:33 AM", un EP élégant et moderne. C'est notre coup de cœur de la semaine.

    Amber Mark interpelle par sa voix, à la fois limpide, grave et singulière. Mais au-delà, la jeune femme a eu l’intelligence de ne pas s’asseoir sur ses lauriers, en travaillant à l’extrême les productions de chacun des morceaux qui composent son premier (et excellent) EP, 3:33 AM. Celui-ci intègre le titre « S P A C E », le premier qu’elle ait posté sur Internet l’an passé – et qui lui a valu, immédiatement, la reconnaissance de pointures mondiales de la musique comme Zane Lowe.


    « S P A C E », découvert et popularisé par Zane Lowe.

    Certaines de ces instrumentales sont pourtant minimalistes, si ce n’est effacées. C’est le cas de « Monsoon », un hommage à la mère de la chanteuse, Mia Mark, décédée avant l’écriture du disque. D’autres, comme « Lose My Cool », en écoute ci-dessous, sont si accrocheuses qu’elles révèlent et amplifient le grain de voix d’Amber. Dans tout les cas, l’élégance et l’équilibre du résultat évoquent les meilleurs morceaux d’autres talents de son âge, comme la chanteuse r&b Abra – mais en plus « pop », et donc potentiellement plus vendeur.


    « Lose My Cool », sorti le 6 avril.

    Amber Mark pourrait aussi se réclamer d’Ibeyi, en ce qu’elle s’inspire de chants traditionnels des régions qui l’ont vue grandir (les sœurs jumelles du groupe, révélées par le titre « River », puisent une partie de leur musique dans la tradition yoruba, un peuple d’Afrique de l’Ouest). Elle infuse ses chansons de sonorités indiennes, souvenirs de ses jeunes années passés dans le pays.


    « Regret », extrait de l’EP 3:33 AM.

    L’Inde n’a été qu’une étape : enfant, elle a parcouru le monde, de Munich et Berlin (d’où le couplet en allemand sur « Journey Into The Unknown »), jusqu’au Brésil et au Népal. Aux dernières nouvelles, elle s’était établie à New York. Peut-être est-ce, paradoxalement, cette facilité à se fondre dans plusieurs cultures qui la distinguera des autres – et, qui sait, pourrait faire d’elle l’une des futures stars des années 2020.

    Photographie à la Une © Amber Mark

    Musique Amber Mark Découverte

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter