Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ce samedi, récupérez votre BD gratuite en librairie

    Depuis 2002, le Free Comic Book Day (FCBD) se déroule aux États-Unis tous les premiers samedis de mai. Le principe est simple : aller dans une librairie participante et en ressortir avec un comic gratuit. L’événement a été repris en France par l’association BDCinéGoodies en 2014 et sa troisième édition se déroulera ce samedi 7 mai.

    C’est au Comic Zone de Lyon, une librairie spécialisée dans la bande dessinée, qu’est née l’idée de transposer ce concept en France. La boutique participait déjà à la version américaine de l’événement depuis quelques années. Leur ambition était néanmoins plus grande. « L’idée était d’inclure les lecteurs Français. On a voulu contacter des éditeurs pour voir s’ils étaient intéressés par l’événement afin de le rendre national » indique Christopher Maloine, responsable parisien de l’événement. Le souhait des organisateurs s’est depuis réalisé. Le Free Comic Book Day France voit aujourd’hui sa troisième édition arriver à grand pas alors que sa popularité ne cesse d’augmenter.

    Pour cette édition 2016, environ 300 librairies indépendantes ont annoncé leur participation, soit un tiers de plus que l’année dernière. Cette année, de grandes chaînes de distribution comme la Fnac seront aussi de la partie. « C’est un test. Ils essaient ça dans une dizaine de boutiques pour voir si ça prend et si les gens sont intéressés » poursuit Christopher Maloine. L’année dernière, certaines librairies n’avaient commandé qu’une dizaine d’exemplaires, ce qui avait déçu certains lecteurs ressortis bredouille. Le seuil a donc été revu à la hausse : pour assurer un meilleure déroulement de l’opération cette année, chaque boutique se doit de commander au moins 25 comics en version française.

    Capture d’écran 2016-05-06 à 20.35.47D’Assassin’s Creed à Bob l’Éponge en passant par Rom et Marvel Super Heroes, un aperçu des comics à se procurer ce samedi.

    Certaines librairies organisent aussi, de leur propre chef, des séances de dédicaces, quand d’autres coordonnent des concours de cosplay, déguisements de personnages fictifs, ou également des tombolas. A Paris, les boutiques Central Comics Paris et Comics Records, conseillées par l’excellente newsletter culture & lifestyle Curaterz, ont notamment annoncé leur participation.

    fcbd
    Le FCBD au Comic Zone de Lyon, en 2014

    Les librairies sont aussi en charge de l’achat des comics. Les éditeurs français s’occupent de préparer les titres qu’ils souhaitent proposer avant de les revendre au distributeur partenaire du FCBD, Makassar. Comme pour un album lambda, les librairies achètent ensuite les comics au distributeur. En vu de la gratuité de l’événement, Makassar a considérablement réduit ses marges de profit afin de ne pas handicaper les libraires. Cette année, six maisons d’éditions participent à l’évènement, telles que Urban Comics, Panini Comics ou encore Delcourt.

    > À lire sur le site d’Europe 1 : quelle différence entre un comics, une BD et un manga ?

    Le but du Free Comic Book Day France n’est pas d’atteindre le niveau de popularité que ce concept a aux États-Unis, où il était arrivé pour relancer un marché en crise. En France, l’objectif est de démocratiser l’intérêt pour les comics, et plus généralement pour la bande dessinée. Une tendance qui s’observe d’ailleurs depuis quelques années. « La population est déjà sensibilisée au monde des super-héros grâce aux univers cinématographiques Marvel ou DC. Le but est d’amener les gens à la source, à la bande dessinée » explique le responsable parisien du FCBD. En ce temps de crise économique globale, la gratuité est peut-être le facteur qui amènera les intéressés à se déplacer en magasin. C’est, du moins, ce qu’espèrent les organisateurs.

    Marine Langlois

    Retrouvez la liste des librairies participantes en cliquant sur ce lien.

    Arts BD Comics

    Commentaires
    Newsletter