Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Enfance maltraitée : dans Fortnite, l’association L’Enfant Bleu crée un avatar pour communiquer avec les mineurs en danger

    Pendant le confinement, les signalements de violences sur enfants ont augmenté de 89% par rapport à l’année précédente. Or, lorsqu’un mineur est victime de violences, le plus difficile pour ceux qui veulent lui venir en aide est de « permettre à l’enfant de parler, et aux adultes de repérer qu’il y a un problème », explique à l’AFP Laura Morin, directrice de l’association l’Enfant Bleu, qui lutte contre la maltraitance des enfants.

    L’association a donc mis en place pendant le confinement un dispositif inédit et discret pour communiquer avec les mineurs, là où ils se trouvent massivement : dans les parties en ligne du jeu vidéo ultra-populaire Fortnite.

    “Les jeunes n’utilisent pas les mêmes médias que nous, les adultes. Nous devons nous adapter et trouver de nouvelles manières d’entrer en contact avec eux”, continue Laura Morin. Avec l’aide de l’agence Havas Sports & Entertainment, l’association a créé un avatar nommé EnfantBleu (illustration en tête de cet article), que les joueurs pouvaient ajouter.

    L’avatar était animé sept jours sur sept et jusqu’à 22h30 par une équipe de bénévoles, auprès de laquelle les enfants pouvaient se confier. Pour le faire savoir sans que les adultes maltraitants ne soient alertés, le dispositif de L’Enfant Bleu et Havas était relayé sur Snapchat, Twitch et Instagram par des influenceurs, notamment des équipes de esport…

    En un mois, plus de 350 enfants et adolescents de 10 à 17 ans “se sont confiés sur des problèmes personnels plus ou moins graves”. “Certains ont signalé être dans une situation d’extrême urgence”, précise l’association, qui a parfois pu les orienter vers d’autres structures spécialisées, comme celles luttant contre le harcèlement scolaire par exemple.

    Cette expérience pilote a abouti à la création par l’association d’un groupe de travail, dans lequel seront représentées les instances judiciaires et juridiques ainsi que le Secrétariat d’Etat à la Protection de l’Enfance, dans le but d’intégrer les jeux vidéo dans l’éventail des moyens permettant aux enfants et adolescents d’alerter en cas de violences.

    Mohamed Bouhafsi, journaliste sportif et parrain de l’association, participera à la réflexion. L’Enfant Bleu a également convié tous les éditeurs de jeux vidéo à prendre part à ces futures discussions…

    Image à la Une : illustration de l’avatar EnfantBleu utilisé dans Fortnite par l’association.

    Non classé Association fortnite

    Commentaires
    Newsletter