Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Confondue avec Daesh, une librairie baptisée « ISIS » vandalisée pour la quatrième fois

    En réalité, "Isis" est le nom d’une déesse égyptienne, et la librairie ne fait en aucun cas référence à l’État Islamique, ou "ISIS" en anglais.

    C’est un triste malentendu qui dure depuis maintenant près d’un an. La librairie « ISIS » de la ville de Denver, aux États-Unis, a été vandalisée pour la quatrième fois, le 15 novembre dernier, juste après les attentats de Paris et Saint-Denis. La vitrine de la boutique a été brisée à coups de briques.

    Karen Charboneau-Harisson, propriétaire du commerce, est confuse : elle avait baptisé son établissement du nom de la déesse égyptienne Isis. Épouse d’Osiris, elle représente les femmes, le mariage, la guérison et la magie. Ce nom résume bien la librairie, spécialisée dans la spiritualité (on y trouve des ouvrages chrétiens, hindous, amérindiens, ou païens).

    Mais pour l’auteur de l’acte de vandalisme, Isis la déesse ne serait rien d’autre qu' »ISIS », « l’Islamic State of Iraq and Syria », ou en français, « E.I », comme l’affirme la propriétaire, qui précise qu’auparavant, la devanture de la librairie avait déjà été dégradée par des jets de peinture roses.

    « Nous sommes tous désolés des attentats de Paris, et je ne sais pas si quelqu’un marchant dans la rue a vu notre nom sur l’affiche et a perdu l’esprit pendant un moment, au point d’y jeter une pierre », explique-t-elle à la télé locale, Fox 31 Denver.

    Pour autant, elle refuse de changer le nom de son enseigne. Elle aimerait que les autorités américaines cessent d’employer l’acronyme ISIS, au profit d’ « ISIL », « Islamic State of Iraq and the Levant », ou encore « Daesh » (acronyme de ad-Dawla al- Islāmiyya fi al-ʿIrāq wa-š-Šhām, « État islamique en Irak et dans le Cham »). « Ne leur accordez pas de légitimité ni leurs aspirations en les appelant État », déplore-t-elle dans un post Facebook :

    Dear friends, this happened to us over the weekend. We humbly request that you send protective energy to us, as this is…

    Posté par Isis Books & Gifts sur mardi 17 novembre 2015

     

    En France, cette question du choix des termes a déjà été soulevée, accusée de prêter à confusion sur la nature-même de l’organisation. En 2014, Laurent Fabius avait notamment déclaré devant l’Assemblée nationale :

    « Le groupe terroriste dont il s’agit n’est pas un État, il voudrait l’être, mais il ne l’est pas. […] Je vous demande de ne plus utiliser le terme d’État islamique, car cela occasionne une confusion entre islam, islamistes et musulmans. Il s’agit de ce que les Arabes appellent Daesh et que j’appellerai pour ma part les égorgeurs de Daesh ».

    Société DAESH Denver

    Commentaires
    Newsletter