Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ce weekend, deux évènements pour réfléchir sororité et décolonisation

    Alerte empowerment, transmission de savoir, Tiers Monde, décolonisation et sororité. Le week-end à venir est placé sous le signe de l’activisme. Clique vous donne l’adresse de deux évènements à ne pas manquer ces 4, 5 et 6 mai.

    • Le Fraîches Women Festival : 6 mai @ La Marbrerie.

    Les intervenantes du Fraiches Women Festival @ Street Diamond.

    « L’Affaire Weistein l’a prouvé une fois de plus, ce sont les mêmes personnes qu’on invisibilise, à savoir : les femmes afrodescendantes.  » La première édition du Fraiches Women Festival, impulsé par Adiaratou Diarrassouba et Dolores Bakèla du site d’information l’Afro, permet de redonner de la voix à « toutes les femmes qui subissent toutes formes de violences » et à celles à qui la parole a été confisquée.

    L’évènement est inclusif, ouvert à tous mais la programmation elle, reste bien 100% féminine et féministe.

    L’enjeu ? Analyser, avec l’expertise et le parcours des intervenantes, la complexité de la question des représentations, et permettre au public d’aiguiser son esprit critique en proposant, à travers la programmation, « ce qui se fait de mieux sur l’art, la création, le militantisme, la littérature et la musique afrodescendante. » 

    Au programme : Assa Traoré répondra à la question « Comment transmettre les luttes des femmes », Grace Ly s’exprimera sur le militantisme asiatiquedes ateliers pratiques (speech, journalisme), des stands et des concerts, dont un exclusif avec le groupe sud-africain SAKA.

    Le Fraîches Women Festival débutera dès midi à la Mairie de Montreuil en compagnie de la fanfare chorégraphique afro-féministe 30 Nuances de Noir(es) qui déambulera jusqu’à La Marbrerie.

    Billetterie du Festival : ici.

    • La Conférence Internationale du Bandung du Nord : 4, 5, 6 mai @ La Bourse du Travail. 

    « Que les dirigeants des peuples d’Asie et d’Afrique puissent se réunir dans leurs propres pays pour discuter et débattre de questions d’intérêt commun marque un nouveau départ dans l’histoire du monde. Ah, mes chers frères et sœurs, faites en sorte que cette conférence remporte un grand succès ! » – Le président de la République d’Indonésie, Sukarno, Bandung, 1955.

    Avril 1955, la conférence de Bandung réunit pour la première fois les représentants de vingt-neuf pays africains et asiatiques. Objectif ? Discuter de l’indépendance politique et économique de ces pays. Conséquence ? L’évènement marque l’entrée sur la scène internationale des pays décolonisés du Tiers Monde (Sud global) et donne naissance à un mouvement solidaire afro-asiatique.

    Soixante-trois ans plus tard, l’Histoire continue de dessiner ses contours… Et pour cause, du 4 au 6 mai 2018, le comité du « Bandung du Nord » (Europe occidentale, d’Amérique du Nord et d’Océanie) organisera une conférence internationale à Paris, s’inscrivant dans l’esprit de la conférence de 1955.

    « Sur 800 millions de personnes vivant dans ces pays (du Nord), on estime le nombre de non-blancs à 160 millions. Ils font l’expérience du racisme dans toutes les sphères de la vie, tel un rappel constant de la continuité de l’héritage colonial. Le racisme ne se manifeste pas uniquement à travers les discriminations sur la base de la couleur de peau, mais également sur la base de la religion, de l’origine et de la culture. Il se manifeste dans le système politique qui prive les non-blancs de parole et impose un récit dominant sur le terrorisme qui facilite la montée d’un État policier et cible les personnes non blanches. »

    Parmi les intervenants : Angela Davis, militante antiraciste et féministe américaine, Fred Hampton Jr., militant antiraciste américain et fils de Fred Hampton Sr, militant des Blacks Panthers, ou encore Muntadhar al-Zaidi, journaliste irakien mondialement connu pour avoir lancé ses chaussures sur George W. Bush en 2008.

    Résultat de recherche d'images pour "muntadhar al zaidi bush"

    Muntadhar al-Zaidi sera présent lors du Bandung du Nord à Paris. 

    Quatre réflexions seront interrogées durant cette conférence internationale : Comment bâtir une internationale décoloniale ? Comment développer un concept de solidarité entre les luttes ? Comment créer un climat d’unité dans la diversité ? Quel est l’analyse de l’état actuel ?

    Retrouvez toutes les informations liées à l’évènement international : ici.

    Image à la Une : Angela Davis, DR.

    Société Bandung du Nord Bourse du travail

    Commentaires
    Camélia Kheiredine
    Voir tous ses billets

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter