Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À VOIR CE SOIR : « Le Rêve Français », un téléfilm sur la désillusion des Antillais venus en France Métropolitaine pour construire leur avenir

    « À qui est la Guadeloupe ? Aux Français ? Je vais vous dire à qui est la Guadeloupe : Aux Guadeloupéens ! (…) Le monde change : Cuba, l’Afrique Noire, L’Algérie… Qu’est-ce qu’on attend pour gagner notre indépendance à notre tour ? »

    Ce soir, nous vous recommandons d’appuyer sur la touche 2 de votre télécommande. Le Rêve Français, diffusé à 20H50 sur France 2, est un téléfilm en deux parties d’utilité publique : bien qu’il s’agisse d’une fiction, l’histoire est basée sur  un contexte historique réel.

    Bande annonce du téléfilm : « Le Rêve Français »

    1963, l’État Français crée le « Bumidom », le « Bureau pour les développement des Migrations dans les Départements d’Outre-Mer ». L’objectif ? Donner un billet aller sans retour, direction la France métropolitaine, à la jeunesse d’Outre-Mer pour la faire travailler. On leur promet alors : formation de qualité, hauts postes dans la fonction publique, ascension sociale… En vain. Cette émigration d’abord liée au travail deviendra par la suite une émigration forcée et politique.

    Dans son ouvrage Trop noire pour être française (2017, Tallandier), la réalisatrice et scénariste Isabelle Boni-Claverie explique que « les Antillais qui acceptent le billet gratuit du Bumidom pour venir travailler en France croient au rêve de promotion sociale qu’on leur vend. Le simple fait de s’installer en métropole, notamment à Paris, leur apparaît comme un gage d’ascension sociale. Ce n’est qu’une fois sur place qu’ils prennent conscience que leur horizon va se borner à être femmes de ménage, aides-soignantes dans les hôpitaux, manutentionnaires, agents des PTT. Soit les postes subalternes de la fonction publique auxquels ne peuvent prétendre les autres immigrés, dépourvus de la nationalité française. Eux qui sont Français sont considérés comme des étrangers, au même titre que les Africains. »

    Le Rêve Français dépeint ainsi ce désenchantement progressif à travers le regard de différents personnages, dont celui de Samuel Rénia. Joué par l’acteur Yann Gael (prix d’interprétation au Festival de la Rochelle pour sa prestation), « Le Rêve Français » se focalise sur la prise de conscience de ce personnage clé de l’histoire. Samuel Rénia, guadeloupéen, aura un rêve qui ne sera pas français mais juste humain : celui d’être avocat.

    Ce soir France 2 nous propose la première partie de ce téléfilm. Il faudra attendre le vendredi 28 mars, même heure, même chaîne, pour regarder la suite.

    Image à la Une : Capture d’écran de la bande annonce « Le Rêve Français »

    Cinéma France 2 Le Rêve Français

    Commentaires
    Camélia Kheiredine
    Voir tous ses billets
    Newsletter