Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Mise à jour si le racisme anti-Asiatiques vous concerne vraiment

    Le 22 décembre, à midi.

    C’est le lot d’Internet, tout va très vite, l’emballement, les analyses, les clashs. Et je dois l’avouer dans l’instantanéité des prises de position, difficile pour ceux qui aimeraient ne pas avoir à le faire de se situer. Ma première mise au point a pu choquer, et je le comprends. Et s’il est souvent sujet au déferlement de haine, Internet est aussi le lieu de l’expression de critiques constructives, et il faut en apprendre.

    J’ai écrit cette mise au point hier soir pour une raison simple : je ne voulais pas que Clique serve de prétexte ou d’alibi à l’expression de propos haineux. Mais en réalité, les auteurs de propos racistes n’ont nullement besoin de Clique pour ça.

    J’ai du coup donné l’impression de désavouer son auteur au profit de ceux qu’il dénonçait et ça je ne peux l’accepter. Évidemment que Clique est le lieu de l’expression libre y compris quand elle met le doigt sur des sujets qui fâchent. À titre personnel, je ne pense pas que Kev Adams ou Gad Elmaleh soient racistes en tant que personnes, mais ce n’est pas le sujet – et d’ailleurs pas ce qu’expliquait la tribune d’Anthony Cheylan.

    En revanche, si des personnes de la communauté asiatiques se sentent blessés par leur sketch, il faut l’entendre. Et si je peux apprendre de mes erreurs, eux le peuvent aussi. Je vous invite à aller voir le Gros Journal, à lire Clique et peut être que vous comprendrez qu’on est souvent les seuls à aborder ces sujets à la télévision. Des la première semaine de l’émission nous parlions déjà de ce racisme anti-asiatique, et ça n’a pas fait le buzz. On va donc continuer, mais laissez nous le droit de faire des erreurs. Et de les corriger.

    Mouloud Achour

    Mises au point du 21/12, suite à la publication de l’article :

    Anthony Cheylan, rédacteur en chef de Clique.tv :

    Moi, Asiatique, j’ai publié ce matin une tribune décrivant ce que j’ai ressenti lors du spectacle de Kev Adams et Gad Elmaleh. J’ai été surpris de voir le relais que ce texte a connu sur les réseaux sociaux et en dehors.

    Mais suite à de nombreux messages et textes nauséabonds que j’ai pu voir passer, je tiens à clarifier certains points :

    Non, Kev Adams et Gad Elmaleh ne sont pas racistes. Tous deux l’ont montré depuis longtemps, dans leurs carrières professionnelles et leurs engagements respectifs.

    Oui, leur sketch contient des maladresses – tout comme ma tribune, ce que certain(e)s ont pu me faire remarquer.

    En écrivant ma tribune, je n’ai jamais été dans une volonté de créer du clash, de monter les gens entre eux ou de générer des clics, mais de partager un ressenti et d’en parler. Ce sketch est un exemple des problèmes de représentation que rencontrent les Asiatiques. J’aurais pu -malheureusement !- en trouver bien d’autres dans notre société actuelle. Mais l’enjeu n’est ni un spectacle, ni un sketch ou une personnalité.

    Je veux simplement évoquer, depuis mon point de vue, la question de la représentation des Asiatiques. Et j’espère que ce texte aura permis, modestement, d’ouvrir un débat.

    On préfère donc vous sensibiliser au problème du racisme anti-Asiatiques avec cet entretien réalisé en septembre dans le Gros Journal qui, bizarrement, a eu moins d’écho. Le débat reste ouvert, mais ne nous trompons pas de cibles.

    Société Asiatiques Tribune

    Commentaires
    Newsletter